Airbus espère reprendre rapidement les essais de l'A400M

le , mis à jour à 20:57
0

PARIS, 7 juin (Reuters) - Airbus a déclaré dimanche espérer être en mesure de réaliser prochainement des vols d'essai des A400M sortis de la chaîne de production, ouvrant la voie à une reprise des livraisons, suspendues depuis l'accident survenu le 9 mai en Espagne. "Nous espérons pouvoir faire voler nos appareils produits bientôt. Deux appareils sont prêts à entamer le processus de livraison dès que la suspension temporaire de la licence aura été levée", a dit une porte-parole d'Airbus Defence & Space, filiale d'Airbus Group. Selon les premières analyses, trois des quatre moteurs de l'appareil accidenté le 9 mai ont connu au décollage des problèmes de puissance, semble-t-il liés à un dysfonctionnement d'un logiciel. L'accident de l'appareil de transport militaire s'était produit lors du premier vol d'essai en vue de sa livraison, ce qui avait conduit l'Espagne à suspendre tout le processus. Le ministre espagnol de la Défense a déclaré samedi au quotidien El Pais qu'un rendez-vous avait été pris pour lundi entre les autorités espagnoles et Airbus afin de soulever un certain nombre de questions relatives à l'accident. "Si les réponses aux questions sont positives, les vols d'essai des prototypes reprendront puis, à partir de là, l'autorisation de vol commencera à être accordée aux autres", a dit Pedro Morenes. "Il s'agit de permettre à la compagnie de mettre en oeuvre les corrections qu'elle juge appropriée et de continuer ses opérations", a-t-il ajouté. Le ministre espagnol a en outre mis en garde contre toute volonté de désigner comme responsables les ouvriers espagnols. Un responsable d'Airbus les avait mis en cause le mois dernier en déplorant la qualité des contrôles sur le site de Séville. Le patron d'Airbus, Tom Enders, a taché dimanche de désamorcer la polémique. "Je suis totalement d'accord avec Pedro Morenes, cela concerne Airbus dans son ensemble et pas seulement Séville où les gens qui y produisent l'A400M, qui travaillent dur et son très impliqués", a-t-il dit, cité par la porte-parole. (Tim Hepher et Paul Day; Gregory Blachier pour le service français)


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant