Airbus dispose d'un plan B pour les batteries de l'A350

le
0
AIRBUS DISPOSE D'UNE ALTERNATIVE AUX BATTERIES LITHIUM-ION POUR L'A350
AIRBUS DISPOSE D'UNE ALTERNATIVE AUX BATTERIES LITHIUM-ION POUR L'A350

TOULOUSE (Reuters) - Airbus a travaillé sur une solution alternative de batterie classique pour son futur long-courrier A350, pour l'instant prévu pour être équipé de batteries lithium-ion, a déclaré jeudi Fabrice Brégier, président exécutif de l'avionneur européen.

La filiale d'EADS avait prévenu l'industrie aérienne des risques liés aux batteries lithium-ion près d'un an avant les incidents qui ont conduit à la suspension des vols des 787 de son concurrent Boeing, a montré un document révélé lundi par Reuters.

"Nous avons étudié avec beaucoup de précaution l'intégration de ces batteries dans l'A350", a dit Fabrice Brégier lors d'une rencontre avec l'Association des journalistes de l'aéronautique et de l'espace (AJPAE) à Toulouse.

"On avait identifié cette fragilité dès le départ du développement et nous pensons l'avoir levée il y a environ un an. Rien ne nous empêche de ressortir un plan classique qu'on a étudié en parallèle", a-t-il dit.

L'avionneur européen avait évoqué ces risques lors d'un forum réunissant la clientèle aérienne organisé en mars 2012. Selon le document, Airbus a cité des risques d'embrasement, d'explosions, de fumées et de fuites.

Fabrice Brégier s'est montré confiant dans la solidité de la conception prévue pour l'A350, tout en disant avoir le temps de la faire évoluer si nécessaire.

"Si ce design devait changer de façon plus drastique parce que les autorités arrivaient à la conclusion que ces technologies ne sont pas mûres, nous aurions tout le loisir de le faire sur l'A350 avant de livrer le premier appareil au second semestre 2014", a-t-il souligné.

Les enquêteurs japonais et américains chargés du dossier des incidents à répétition qui ont affecté des 787 Dreamliner se sont rendus la semaine dernière au siège de GS Yuasa, le fabricant japonais des batteries de l'appareil mises en cause dans deux incidents récents.

Airbus utilise des batteries lithium-ion produites par le français Saft.

Fabrice Brégier a manifesté son agacement face aux interrogations entourant les batteries lithium-ion de l'A350 à la suite des déboires du 787 de Boeing.

"Je ne vais pas donner de leçons à Boeing. Pour autant, je ne vais pas en prendre non plus quand je pense avoir fait mieux et avoir un plan qui me permet dans tous les cas d'avoir des avions qui volent avec des batteries qui ne se mettent pas en feu", a-t-il dit.

"Laissons aux autorités américaines le soin de venir avec leurs propres recommandations et décisions".

Cyril Altmeyer, édité par Véronique Tison

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant