Airbus-Des changements en vue après les retards de l'A400M

le
0

PARIS, 28 janvier (Reuters) - Le patron d'Airbus Group AIR.PA a promis des changements de gestion et d'organisation au sein du groupe européen d'aérospatiale et de défense à la suite des nouveaux retards et problèmes de qualité rencontrés par l'avion de transport militaire A400M. L'ex-EADS avait reconnu en novembre des retards dans l'ajout de nouvelles fonctionnalités dans certains avions, notamment en termes de ravitaillement en vol. ID:nL6N0T40HU Le groupe a fait savoir la semaine dernière qu'il présenterait d'ici la fin février son planning de livraisons d'A400M pour 2015 avec ses différents pays clients. ID:nL6N0UZ1R4 "Nos performances sur l'A400M n'ont pas été à la hauteur de ce que nous aurions voulu et je me dois de présenter nos excuses", a déclaré Tom Enders, président exécutif d'Airbus Group, à des responsables politiques et militaires britanniques réunis à Londres. "Il y aura des conséquences en termes de gestion et d'organisation du programme et nous en tirerons les leçons", a-t-il dit dans un discours prononcé mardi soir et dont Reuters a obtenu une copie. Airbus Group n'a pas souhaité faire davantage de commentaires mercredi. Lors de la publication de ses résultats trimestriels en novembre, le groupe n'avait pas exclu de nouvelles charges en plus des 4,2 milliards d'euros de provisions passées durant la vie du programme, qui avait reçu un renflouement de 3,5 milliards d'euros en 2010 de la part de ses sept pays clients. Tom Enders a déclaré qu'Airbus Group faisait tout pour livrer l'A400M aussi vite que possible et s'assurerait que l'armée de l'air britannique ait reçu sept avions d'ici la fin de l'année. L'Allemagne, le plus gros client de l'A400M, qui a réceptionné en décembre le premier des 53 avions qu'elle a commandée, a critiqué la semaine dernière les retards et les problèmes de qualité de l'A400M. En 2010, Tom Enders avait remercié Carlos Suarez, patron de la division de transport militaire, à la suite d'un désaccord sur la conduite du programme. Le groupe a reconduit l'année dernière à Rafael Tentor à la tête du programme. Il rend compte à Domingo Urena-Raso, le patron des activités d'avions militaires d'Airbus, intégrées en 2014 dans la nouvelle division Airbus Defence & Space. L'avion a été développé avec la Belgique, la Grande-Bretagne, l'Allemagne, le Luxembourg, l'Espagne et la Turquie, pour un coût de plus de 20 milliards d'euros. L'armée française pourrait louer sept à huit A400M et trois frégates multimissions auprès d'une ou deux sociétés publiques à partir de cet automne, a-t-on déclaré la semaine dernière au ministère de la Défense. ID:nL6N0V04CA (Tim Hepher, avec Cyril Altmeyer, édité par Véronique Tison)


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant