Airbus d'AirAsia : "C'était son rêve de devenir pilote"

le
0
L'avion a disparu au large de Surabaya une heure après son décollage.
L'avion a disparu au large de Surabaya une heure après son décollage.

À bord du vol QZ8501, il était copilote. Depuis trois ans, Rémi Plesel, un Français de Martinique âgé de 45 ans, était en Indonésie, chez AirAsia, la plus importante compagnie low cost d'Asie. Sur RTL, sa soeur Renée a témoigné. Résignée, elle a expliqué qu'elle n'attendait pas de miracle : "On a un peu d'espoir, mais qu'il soit vivant, non. [...] Généralement, quand un avion tombe, on n'a pratiquement pas de survivants", a-t-elle expliqué.

Son dernier contact avec son frère a eu lieu le lendemain de Noël, "Par Internet [...], il m'a dit que ça allait, il a bien passé la Noël, il était content. Il rentrait dans une période de pluie, de mauvais temps, il pleuvait beaucoup. Il reprenait son travail le lendemain."

Une vocation

C'était, selon sa soeur, un excellent pilote : "Depuis très jeune, il voulait devenir pilote, c'était son rêve. C'est sa passion l'aviation, et ça s'est concrétisé : ça faisait trois ans qu'il était en Indonésie. C'est là qu'il a eu l'opportunité de trouver une offre. C'était un très bon pilote, un excellent même. Il parlait couramment anglais, donc il n'avait pas de problème." Rémy Plesel avait 2 275 heures de vol à son actif. Il avait commencé sa carrière comme ingénieur chez Total avant de réaliser son rêve.

Ce qu'attend Renée ? Comprendre. "On aimerait bien retrouver l'avion, qu'on nous explique ce qui s'est passé et savoir si on peut se rendre sur place, ma mère et moi", a-t-elle...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant