Airbus cherche son futur directeur commercial en externe

le , mis à jour à 18:56
5
AIRBUS CHERCHE SON FUTUR DIRECTEUR COMMERCIAL EN EXTERNE
AIRBUS CHERCHE SON FUTUR DIRECTEUR COMMERCIAL EN EXTERNE

par Tim Hepher

PARIS (Reuters) - Airbus a entamé de nouvelles recherches pour trouver le successeur de son directeur commercial John Leahy sur le point de prendre sa retraite, afin de marquer une rupture par rapport à l'enquête sur le recours à des intermédiaires lors de ventes d'avions, a-t-on appris de trois sources proches du dossier.

Kiran Rao, l'adjoint de John Leahy, passait pour le successeur du New-Yorkais mais sa nomination à l'un des postes les plus en vue n'a jamais été confirmée alors même que John Leahy a repoussé son départ à la retraite à la fin de l'année.

Le président exécutif Tom Enders a désormais décidé d'étendre ses recherches hors d'Airbus afin de tourner la page mais Kiran Rao n'avait pas été visé par une enquête centrée principalement sur une équipe désormais dissoute au siège du groupe, ont précisé ces sources.

Kiran Rao a confirmé qu'il n'était pas sur les rangs.

"Je peux confirmer que je ne suis plus candidat au poste de directeur commercial et j'ai l'intention de me concentrer sur la stratégie produits d'Airbus", a dit Kiran Rao à Reuters.

Un porte-parole d'Airbus s'est refusé à tout commentaire.

La quête redémarre au moment où l'équipe marketing d'Airbus passe pour être démoralisée à la suite des enquêtes anti-corruption au Royaume-Uni et en France, qui ont également entraîné une enquête interne.

Tom Enders avait déclaré, lors d'une récente réunion, que John Leahy resterait jusqu'à la fin de l'année mais n'avait pas confirmé la nomination de Kiran Rao, suscitant des interrogations au moment où la dynamique commerciale d'Airbus s'essouffle.

Kiran Rao, 53 ans, cumulait les fonctions de directeur commercial adjoint avec le développement de produits, pour lequel il a reçu une distinction en France en juillet. Kiran Rao assure l'intérim de John Leahy depuis juillet dans l'attente de son départ à la retraite, prévu à l'origine pour septembre.

Christian Scherer, le président exécutif d'ATR, dont Airbus ne détient que la moitié du capital, est considéré comme l'un des principaux candidats, ayant été auparavant responsable de la stratégie commerciale d'Airbus.

Le constructeur de turbo-propulseurs franco-italien a déclaré que Christian Scherer n'était pas disponible pour s'exprimer.

Plusieurs autres candidats sont envisagés et Airbus pourrait également étendre ses recherches à ses fournisseurs, notamment au sein de la récente équipe dirigeante remaniée chez Rolls-Royce.

(Avec Cyril Altmeyer, édité par Gwénaëlle Barzic et Wilfrid Exbrayat)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mxnagg il y a un mois

    y a DEUX ecoles soit on prend le second meilleur commerciale de l'equipe, Soit on prend le Directeur de la production pour driver les commerciaux ( bah ouais ). Faut vraiment etre un Boomer assoife de planter la boite le plus vite possible pour recruter en externe

  • gchevrie il y a un mois

    ça ne devrait pas poser de problémes ; il parait qu'on a les meilleures écoles de commerce en France ,d'aprés ce qu'elles en disent !

  • lda1960 il y a un mois

    Il n'y a vraiment que les européens pour être stupides à ce point. Pendant ce temps, les autorités américaines, sans vergogne, inventent des pseudo règles de droit comme armes de guerre économique contre les entreprises étrangères qui ont le malheur de faire concurrence à leurs entreprises nationales... (Airbus, BNP Paribas, etc...)

  • missiles il y a un mois

    Airbus s'est auto condamné a réduire son carnet de commande en fermant son équipe de support marketing. C'est d'une bêtise crasse qui fait que les contrats vont se réduirent de façon importante dans les deux années à venir. Ne pas s'appuyer sur des agents officiels est suicidaire. C'est vraiment une stupidité sans nom de Tom Enders.

  • jmlhomme il y a un mois

    Airbus se condamne d'avance....Rupture par rapport aux pratiques antérieures.. C"est peu dire pour ne pas dire grave