Airbus : après un an de tests, l'A350 enfin autorisé au décollage

le
0
Airbus : après un an de tests, l'A350 enfin autorisé au décollage
Airbus : après un an de tests, l'A350 enfin autorisé au décollage

Quinze mois après son tout premier vol, et après 2.600 heures de vol d'essais, l'A350-900, dernier né de la famille Airbus, a reçu mardi le feu vert des autorités européennes pour entrer en service à la fin de l'année, chez Qatar Airways. Le nouveau long-courrier d'Airbus rivalisera avec les Boeing 777 et 787.

Une campagne d'essais rigoureuse

L'Agence européenne de sécurité aérienne (AESA) a annoncé avoir accordé sa certification au dernier-né de l'avionneur européen qui «a démontré que l'appareil répondait aux exigences de sécurité et d'environnement définies par l'AESA pour l'Union européenne». Le directeur de l'AESA, Patrick Ky, a souligné la maturité dans le développement de l'appareil, Airbus ayant bénéficié de l'expérience de développement de ses précédents programmes notamment l'A380 qui, lui, avait accusé des années de retards et des surcoûts substantiels. «Airbus et l'AESA ont (...) pu établir des méthodes de travail pragmatiques qui ont fait la preuve de leur efficacité pour la certification», a-t-il commenté.

L'avionneur européen avait annoncé mi-août que l'A350 avait achevé son «route proving», tour du monde en 20 jours destiné à tester l'avion en conditions d'exploitation réelle, au cours duquel l'avion a parcouru 151.300 kilomètres, volé durant 180 heures, et fait escale dans 14 aéroports. «Avec plus de 2.600 heures de vol au total, nous avons développé et réalisé avec succès l'un des programmes d'essais les plus rigoureux et efficaces jamais élaborés pour un avion civil», a ajouté Fabrice Brégier, qui se félicite du respect des coûts et délais annoncés aux compagnies clientes.

Première livraisons avant la fin de l'année

«Aujourd'hui est un jour important pour le programme A350 (...). L'A350 est certifié, ce qui ouvre la voie aux premières livraisons qui interviendront avant la fin de l'année», a déclaré Didier Evrard, directeur du programme A350 lors ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant