Airbus : 1 503 commandes en 2013, record absolu

le
1
Airbus : 1 503 commandes en 2013, record absolu
Airbus : 1 503 commandes en 2013, record absolu

Airbus a pour objectif d'engranger plus de commandes que son niveau de livraisons en 2014, prévu au moins à 626 unités, après le record absolu dans l'aéronautique de 1.503 commandes nettes enregistré en 2013, a indiqué lundi son président Fabrice Brégier.

Le constructeur européen a livré 626 avions commerciaux en 2013, continuant à augmenter sa production pour la douzième année consécutive, mais est resté derrière Boeing, qui en a remis 648 à ses clients. L'avionneur de Seattle, qui avait dépassé Airbus en 2012 en commandes comme en livraisons, est donc resté en tête sur ce dernier créneau.

Record aussi en termes de commandes brutes, c'est-à-dire avant déduction des annulations: Airbus en a enregistré 1.619, contre 1.531 pour Boeing. L'avionneur américain a affiché 1.355 commandes nettes, loin derrière les 1.503 d'Airbus.

Un carnet de commande équivalent à huit années de production

Le carnet de commande d'Airbus à la fin 2013 s'établissait à un record de 5.559 avions, soit l'équivalent de huit années de production. Boeing comptait 5.080 avions en commande dans ses résultats publiés le 6 janvier. Le constructeur européen revendique désormais 51% du marché mondial des avions de plus de 100 places.

Dans un communiqué, il se félicite de la tendance des compagnies aériennes à choisir des avions plus grands dans toute la gamme, «ce qui a un résultat positif sur les revenus». Au prix catalogue, les commandes représentent un montant record de 240,5 milliards de dollars mais les compagnies aériennes bénéficient toujours de réductions importantes. Ces revenus apparaîtront dans les résultats annuels de sa maison mère, Airbus Group (ex-EADS), qui doivent être publiés le 26 février.

Tous les programmes en bonne voie

Le PDG d'Airbus, Fabrice Brégier, a assuré que tous les programmes étaient en bonne voie. L'entrée en service du nouveau long-courrier A350, construit à plus de 50% en carbone, est ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7341769 le lundi 13 jan 2014 à 14:55

    A quel prix pour notre industrie du transport aérien (voir létat dAF attaquée sur tous les fronts) , on vend des Airbus avec les lignes qui vont avec , on vend la France , Airbus ouvre des usines en Chine , que restera til ?...