Airbnb se rêve en agence de voyages

le
0
Quel avenir pour Airbnb ? Le fondateur et PDG d'Airbnb, Brian Chesky, lors de la conférence annuelle de la start-up organisée du 17 au 19 novembre à Los Angeles.
Quel avenir pour Airbnb ? Le fondateur et PDG d'Airbnb, Brian Chesky, lors de la conférence annuelle de la start-up organisée du 17 au 19 novembre à Los Angeles.

C'est lorsque le fondateur et patron d'Airbnb passe la majeure partie de sa conférence sans mentionner les logements que l'on devine que le service se situe à un tournant. Sur la scène des Airbnb Open, organisés du 17 au 19 novembre à Los Angeles, Brian Chesky a dévoilé sa vision du futur de sa société. Un futur où l'on ne parle plus seulement de logements, mais d'expériences... et où on ne parle quasiment pas de technologie, mais beaucoup d'humain.

Fournisseur d'« expériences »

Airbnb ajoute ainsi un onglet « Expériences » à son service pour suggérer à ses utilisateurs d'ajouter à la réservation d'un logement des activités sur place, organisées par des particuliers. Journée de surf avec un autochtone ou découverte de la sculpture avec un artiste, Airbnb propose dès aujourd'hui une grande variété d'activités dans 12 villes pilotes (Detroit, Londres, Paris, Nairobi, La Havane, San Francisco, Le Cap, Florence, Miami, Séoul, Tokyo et Los Angeles), avant de s'ouvrir à 50 autres villes dès 2017, dont Marseille.

L'activité peut durer quelques heures ou trois jours selon un programme en trois étapes : 1. apprendre à connaître son hôte (autour d'un verre ou d'un dîner, par exemple) ; 2. découvrir un sujet au travers d'une visite ; 3. être acteur de la dernière activité (réaliser une sculpture d'après les instructions de votre hôte, par exemple). Par ce biais, Airbnb veut privilégier les...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant