Airbnb fâche San Francisco avec une publicité (trop) osée

le
0
Le logo Airbnb à Los Angeles devant The Grove, photo d'illustration.
Le logo Airbnb à Los Angeles devant The Grove, photo d'illustration.

Airbnb n'a pas la cote en Californie. Il y a plusieurs jours, le célèbre site de location d'appartements entre particuliers a lancé une drôle de campagne publicitaire dans les rues de San Francisco. La start-up y invitait des institutions publiques à dépenser à bon escient les impôts qu'elles percevaient, et notamment ceux de la part d'Airbnb. Devant un déferlement de critiques, la firme a aussitôt retiré ses affiches.

« J'ai une mauvaise nouvelle »

« Chères bibliothèques, nous espérons que vous utiliserez un peu de nos 12 millions de dollars de taxe de séjour pour ouvrir vos établissements un peu plus tard le soir. » Voici l'un des messages que l'on pouvait lire sur les affiches placardées dans les abribus de la ville de San Francisco. Sur d'autres, les messages, toujours sous forme de lettre, appelaient les entreprises de travaux publics à construire plus de pistes cyclables ou à planter plus d'arbres.

  

Des conseils qui n'ont pas été reçus cinq sur cinq par tout le monde et les réponses, pour le moins cinglantes, ont rapidement fusé sur les réseaux sociaux notamment. L'une d'entre elles, repérée par le San Francisco Weekly, n'est pas passée inaperçue : « Cher Airbnb, je suis très heureuse d'apprendre que tu as payé tes impôts. Moi aussi ! Par contre, j'ai bien calculé, et j'ai une mauvaise nouvelle : sur tes 12 millions de dollars de taxes, seul 1,4 % revient aux bibliothèques [...] Ça ne...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant