Airbags défectueux dans 7,8 millions de véhicules aux Etats-Unis

le
0
LE NOMBRE DE VÉHICULES AVEC AIRBAGS DÉFECTUEUX ENCORE REVU EN HAUSSE AUX ÉTATS-UNIS
LE NOMBRE DE VÉHICULES AVEC AIRBAGS DÉFECTUEUX ENCORE REVU EN HAUSSE AUX ÉTATS-UNIS

DETROIT (Reuters) - L'autorité américaine de la sécurité routière, la NHTSA, a encore revu à la hausse mercredi le nombre de véhicules en circulation aux Etats-Unis munis d'airbags potentiellement défectueux fabriqués par l'équipementier automobile japonais Takata.

Elle estime désormais à 7,8 millions le nombre de voitures, de 10 marques différentes, concernées par des rappels, intervenus cette année et en 2013, liés à ce problème. Mardi, elle avait estimé ce chiffre à 6,1 millions et lundi à 4,74 millions.

L'autorité précise que le nouveau total vient corriger les bulletins de sécurité diffusés plus tôt dans la semaine, la NHTSA ayant enlevé certains véhicules de sa liste tout en en rajoutant d'autres.

A la suite des données publiées par la NHTSA, le titre Takata avait plongé de près de 23% mardi à la Bourse de Tokyo. Ce mercredi, il a terminé inchangé.

"L'administration nationale de la sécurité routière exhorte les propriétaires de certains modèles Toyota, Honda, Mazda, BMW, Nissan, Mitsubishi, Subaru, Chrysler, Ford et General Motors à réagir immédiatement aux demandes de rappel pour remplacer les airbags Takata défectueux", a dit mardi la NHTSA.

Selon ses nouveaux calculs, Honda représente à lui seul 5,1 millions de véhicules concernés par le problème. Viennent ensuite Toyota (877.000), Nissan (près de 695.000), BMW (près de 628.000) et Chrysler (plus de 371.000).

Toyota a rappelé lundi 247.000 véhicules aux Etats-Unis pour cette raison.

Les airbags concernés peuvent éclater et projeter des morceaux de métal en direction des occupants du véhicule.

Takata a annoncé mardi avoir provisionné la somme couvrant le coût des réparations de 4,74 millions de véhicules et il a assuré que d'éventuels coûts supplémentaires seraient minimes. L'équipementier japonais a dit qu'il coopérerait avec les autorités américaines et les constructeurs automobiles.

Depuis 2008, le nombre de voitures rappelées en raison d'airbags Takata potentiellement défectueux dépasse 16 millions.

(Ben Klayman, Bertrand Boucey pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten, édité par Marc Angrand)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant