«Air Sarko», deuxième maison du président

le
0
LIEUX DE POUVOIR - Les aménagements du nouvel Airbus présidentiel A330 ultramoderne ont suscité la polémique.

Quand les ministres accompagnant le chef de l'État dans ses «VO» (voyages officiels) sont montés pour la première fois à bord du nouvel Airbus présidentiel, Nicolas Sarkozy leur a fait les honneurs de l'A330: «Ici le four à pizzas ; ici le court de tennis ; et là, bien sûr, le jacuzzi!» «Il y a eu de tels fantasmes sur cet avion, c'était de bonne guerre !», glisse un ministre. Plus sérieusement, le président a conclu sa visite en justifiant sa décision, début 2008, de renouveler la flotte.

Les deux anciens A319 siglés «République française» ont été vendus. Ils étaient jugés vétustes, incapables de couvrir de longues distances. Quand le président devait se rendre en Asie, l'avion faisait escale à Novossibirsk, en Sibérie. Surtout, les appareils n'étaient pas équipés de la technologie de pointe pour communiquer 24 heures sur 24. «Les écrans retraçant le trajet de l'avion notaient encore qu'on survolait Leningrad, alors que la ville avait été r

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant