Air Liquide : moins de potentiel à court terme ?

le
0
Un site Air Liquide en Chine. (© Air Lquide)
Un site Air Liquide en Chine. (© Air Lquide)

Les investisseurs ont réservé un accueil plutôt froid au nouveau plan stratégique d’Air Liquide. Fort du rachat de l’américain Airgas en mai dernier, le champion français des gaz industriels se donne pourtant de nouvelles ambitions. Il vise une progression de son chiffre d’affaires de 6 à 8% par an en moyenne sur la période 2016-2020.

Par ailleurs, Air Liquide entend dégager des «gains d’efficacité» (réductions de coûts) plus élevés que lors de ces dernières années, auxquels s’ajoutent les synergies d’Airgas d’un montant total supérieur à 300 millions de dollars.

Moins d’intensité capitalistique

Le PDG Benoît Potier assure que le modèle du groupe sera moins d’intensité capitalistique, du fait de la part prédominante de l’industriel marchand et du moindre nombre de projets décidés en grande industrie. Enfin, Air Liquide vise un maintien de sa notation financière en catégorie A.

Ce nouveau plan est solide mais ne contient pas de réelle surprise et n’a pas permis de relancer l’intérêt pour le titre, en repli de 13% depuis le début de l’année. La valorisation est relativement tendue. Par ailleurs, la perspective de l’augmentation de capital entre 3 à 3,5 milliards d’euros à l’automne bride le potentiel du titre, dans des marchés agités.

Conservez Air Liquide.

Source


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant