Air Liquide: les investisseurs peinent à digérer Airgas.

le
1

(CercleFinance.com) - En baisse de près de 9% depuis le début de l'année, l'action Air Liquide sous-performe sensiblement l'indice CAC 40 (- 2,5% seulement sur la période). Les investisseurs semblent rechigner à plébisciter le “nouvel Air Liquide”, qui cette année a réalisé une opération inhabituelle et massive de croissance externe, avec Airgas.

Que se passe-t-il donc chez ce géant des gaz industriels et médicaux, une des valeurs les plus prisées de la cote française par les petits porteurs ? Peut-être bien ce qui ressemble à une crise de croissance. Qu'on en juge par la croissance organique de la division amirale du groupe, Gaz et services : certes, en 2015, elle avait atteint 3,8%, et même 4,8% durant le seul 4e trimestre (T4).

Mais cette belle dynamique semble devoir s'essouffler en 2016 : en séquence, le premier trimestre (T1) s'est soldé par une progression de 4,2%, suivi au T2 par 3,1% avant enfin 2% au T3.

Quid de ce qui, chez Air Liquide, peut être comparé au carnet de commandes, c'est-à-dire “les opportunités d'investissement”, dans le jargon maison ? Elles ont terminé à 2,6 milliards d'euros une année 2015 qu'elles avaient commencé à 3 milliards, puis sont tombées 2,3 milliards au T1 2016, avant 2,2 milliards au T2 comme au T3, deux trimestres qui tiennent comptent de l'intégration d'Airgas.

Résultant d'une conjoncture industrielle mondiale moins dynamique, l'affaiblissement de la croissance organique justifie a posteriori, et en toute logique, l'opération de croissance externe aussi majeure d'inédite achevée cette année par Air Liquide : celle de l'américain Airgas, déjà effective et qui, en outre, se passe mieux que prévu.

Le groupe prévoit toujours de ramener son “gearing” de 151% à fin juin vers 100% en fin d'année, signe qu'il veut ramener sa dette à des niveaux soutenables très rapidement. Et qu'il profite en attendant de la faiblesse historique des taux d'intérêt.

Mais il s'agit aussi d'une nouveauté pour le modèle historique d'Air Liquide, qui à l'opposé de celui de l'allemand Linde repose essentiellement sur la croissance interne. Les investisseurs ne sont-ils pas désorientés ?

On peut se le demander en consultant le consensus. Selon le cabinet FactSet, il est plutôt mitigé. Sur les 21 analystes suivant la valeur, neuf préconisent de la conserver. Puis de part et d'autre, sept sont à l'achat ou à renforcer, et cinq sont d'avis de réduire la ligne, dont quatre à la vente. L'objectif de cours moyen, soit 99 euros, présage selon les spécialistes d'un potentiel de hausse limité.

Prochain événement inscrit sur l'agenda du groupe : les résultats annuels, annoncés le 15 février 2017.

EG


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • jmlhomme il y a 10 mois

    Bien pietre analyse. Je vous invite à parcourir le Forum AIR LIQUIDE sur les trois derniers mois....et de constater dans 6 mois l'évolution des commentaires des memes analystes qui participent "actuellementé" au consensus.