Air France voit une dégradation de ses réservations depuis août

le
0
    * Vers -5/-10% sur la fin 2016, après -5% sur juin-août 
    * Les attentats et le climat social en France pèsent 
toujours 
    * Air France doit trouver des relais de croissance 
    * Le premier Airbus A350 sera livré fin 2019 
 
 (Version complétée) 
    par Gilles Guillaume 
    PARIS, 20 septembre (Reuters) - Air France  AIRF.PA  
s'attend à une dégradation de ses réservations dans les prochain 
mois dans le sillage des attentats qui ont frappé la France 
depuis plus d'un an et de la grève des personnels de cabine qui 
a perturbé le trafic de la compagnie cet été. 
    "Les conséquences pour Air France sont là, nous allons les 
ressentir plus encore dans les  prochains mois", a déclaré le 
PDG d'Air France-KLM Jean-Marc Janaillac au cours d'une 
conférence de presse à l'ouverture du salon IFTM Top Résa. 
    "Sur la période juin-août 2016, Air France a constaté une 
baisse de ses réservations de 5%. Cette tendance s'accentue sur 
la fin de l'année 2016, avec une baisse entre 5% et 10%, elle 
est encore plus marquée sur les marchés chinois, japonais et 
américains", a-t-il ajouté. 
    La demande des groupes de touristes japonais a commencé à 
baisser fortement après l'attentat contre Charlie Hebdo en 
janvier 2015 et la chute des réservations a gagné les autres 
pays asiatiques, notamment la Chine, après l'attaque au Bataclan 
en novembre dernier. 
    "C'est bien l'objet de notre plan stratégique, trouver des 
relais de croissance tout en faisant face à l'arrivée de 
nouveaux entrants sur le long-courrier", a expliqué Bruno 
Delile, directeur général adjoint de l'activité long-courrier 
d'Air France. 
    Le groupe, qui prendra par ailleurs livraison de son premier 
Airbus A350  AIR.PA  fin 2019, soit un an plus tard que prévu 
initialement, doit lancer prochainement un nouveau plan 
stratégique, "Trust Together", censé rétablir le dialogue social 
et permettre un nouveau départ après des mois de conflit entre 
la direction et les salariés.   
    "Nous devons rétablir la confiance au sein du groupe Air 
France-KLM, c'est mon objectif en construisant un projet 
d'avenir sur lequel nous sommes en train de travailler", a dit 
Jean-Marc Janaillac. 
    Ce plan, dont les grandes orientations seront présentées 
lors d'un conseil d'administration d'Air France-KLM le 2 
novembre, doit venir compléter le plan de compétitivité "Perform 
2020", toujours contesté par les syndicats. 
 
 (Edité par Dominique Rodriguez) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant