Air France : vers un nouveau plan d'économies

le
0
Air France : vers un nouveau plan d'économies
Air France : vers un nouveau plan d'économies

Air France veut encore réduire ses coûts pour rétablir sa situation financière. La compagnie et ses filiales devront réaliser 1,13 milliard d'euros d'économies sur la période 2015-2017, selon un communiqué diffusé jeudi à l'issue d'un comité central d'entreprise (CCE). Cet objectif inclut une baisse de 650 millions d'euros des coûts unitaires, majorée de l'inflation.

Toutes les activités seront mises à contribution, en particulier les vols long-courrier, à travers une «réduction du nombre de lignes non rentables», alors qu'une «forte réduction des pertes» est visée sur les vols moyen-courrier desservant l'aéroport Paris-Charles de Gaulle. Les compagnies Hop! et Transavia devront, pour leur part, atteindre l'équilibre d'exploitation d'ici deux ans. La branche fret, largement déficitaire, devra également redresser ses résultats, tandis que les activités de restauration (Servair) et de maintenance devront accroître leur rentabilité.

Rembourser la dette et investir

L'objectif affiché de la compagnie est d'arriver à un résultat d'exploitation positif de 740 millions d'euros dès 2017, un chiffre qui permet de rembourser la dette et d'investir, a expliqué Didier Fauverte, secrétaire général CGT du CCE d'Air France. «Cela va être difficile», a-t-il souligné. «Ils ont été très évasifs sur les leviers qu'ils utiliseront», a déclaré de son côté Jérôme Beaurain, élu SUD.

De sources concordantes, la réduction des coûts passera par «l'augmentation de la productivité», «l'adaptation des effectifs» et le «développement du recours à la sous-traitance». Un changement des «règles d'utilisation et de rémunération des personnels navigants (pilotes,hôtesses et stewards)» est aussi envisagé, afin d'augmenter leur temps de travail et leurs heures de vol.

Ces mesures s'inscrivent dans le cadre du plan "Perform 2020" de la maison-mère Air-France-KLM. Ce plan a pris le relais en janvier du ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant