Air France : un syndicat prolonge la grève jusqu'au 24 septembre

le
2
Air France : un syndicat prolonge la grève jusqu'au 24 septembre
Air France : un syndicat prolonge la grève jusqu'au 24 septembre

Le week-end s'annonce difficile pour les passagers d'Air France. Samedi, au sixième jour de grève des pilotes, la compagnie prévoit d'assurer 45 % des vols, avec un taux de grévistes estimé à 60%. Un taux identique à la journée de vendredi. Et l'horizon ne semble pas se dégager : les pilotes, opposés aux conditions de développement de la compagnie à bas coût du groupe, Transavia, sont plus que jamais déterminés à poursuivre le mouvement alors qu'au sein même de la compagnie, cette grève ne fait pas l'unanimité.

Selon nos informations, le Spaf, le deuxième syndicat des pilote a voté la reconduction de la grève jusqu'à mercredi prochain, le 24 septembre. Quant au SNPL AF Alpa, le syndicat majoritaire, il attend les résultats d'un référendum qui seront connus samedi. De source interne, il pourrait décider de poursuivre le mouvement jusqu'au 26 septembre.

«La détermination est intacte, la mobilisation est intacte et elle est très forte», a déclaré Jean-Louis Barber, le président du syndicat majoritaire SNPL AF Alpa à l'issue d'une assemblée générale à Roissy qui a rassemblé selon lui «environ 400 pilotes» de la compagnie.

Deux offres rejetées

Le conflit se cristallise autour de la filiale low cost du groupe, Transavia. Pour faire face à la concurrence, le groupe AF-KLM veut développer la flotte de cette compagnie en France en attirant des volontaires d'Air France. Il veut aussi ouvrir de nouvelles bases Transavia en Europe dès 2015, avec des pilotes sous contrats locaux. Mais les syndicats redoutent un «dumping social» au sein du groupe et des «délocalisations» au détriment des emplois français. «Les pilotes sont tous favorables au développement de Transavia France, mais pas n'importe comment et pas en délocalisant nos emplois» explique Jean-Louis Barber, le président du SNPL.

Malgré les propositions de la direction et les appels à cesser la grève, notamment celui du Premier ministre ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 le vendredi 19 sept 2014 à 18:25

    liquidation d'air France...mettra tout le monde d'accord. Mais de grâce pas d'aides publiques.....

  • paspil le vendredi 19 sept 2014 à 12:06

    parler devient difficile en France Sapin e dit la meme chose il en avait visiblement le droit ...