Air France-Trois quarts des Français "choqués" par les violences

le
0

PARIS, 7 octobre (Reuters) - Trois quarts des Français (75%) se disent "choqués" par les incidents survenus lundi au siège d'Air France, selon un sondage Elabe pour la chaîne BFM TV rendu public mercredi. Dans le détail, 42% des personnes interrogées disent avoir été très choquées et 33% "assez" choquées par les images du directeur des ressources humaines de la compagnie dont la chemise a été arrachée par des salariés en colère. L'émotion est particulièrement vive parmi les sympathisants de la droite et du centre, dont 93% se disent "choqués", tandis qu'ils sont 70% à gauche à éprouver le même sentiment, et moins de la moitié (45%) chez les seuls sympathisants du Front de gauche. Selon la même enquête, 59% des sondés estiment que le gouvernement doit prendre part aux négociations entre la direction et les salariés d'Air France pour apaiser la situation. Lundi, une réunion du comité central d'entreprise (CCE) de la compagnie aérienne, au cours de laquelle les dirigeants ont annoncé la suppression de 2.900 postes, a été écourtée à la suite de l'intrusion de manifestants dans la salle. Les images du DRH à demi-déshabillé et d'un autre cadre dirigeant la chemise en lambeaux ont ensuite été largement diffusées à la télévision et dans la presse. Le sondage d'Elabe a été réalisé par internet les 6 et 7 octobre auprès d'un échantillon de 1.003 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. (Simon Carraud, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant