Air France s'envole toujours plus haut avec BETC

le
0
Air France s'envole toujours plus haut avec BETC
Air France s'envole toujours plus haut avec BETC

« On ne le sait peut-être pas assez mais la France a une réputation extraordinaire dans le monde, le French Bashing n'existe pas hors de nos frontières », estime Rémi Babinet. Pour le président de l'agence BETC qui présentait le tout nouveau film publicitaire pour Air France « France is in the air » (NDLR : la France est dans l'air en anglais), « c'est assez particulier de réaliser une campagne pour Air France car la compagnie joue un peu le rôle d'ambassadrice de notre pays et le côté responsable est incontournable ».

« Cette campagne salue parfaitement notre excellence à la française et notre stratégie de montée en gamme », a pour sa part déclaré le président d'Air France Frédéric Gagey. « Car plus que jamais, notre compagnie se veut conquérante et plus proche des ses clients ».

17 ans de vie commune

L'agence historique d'Air France - 17 ans de collaboration - a concocté une fois de plus une très jolie campagne qui entend exprimer « à la fois l'ouverture au monde de la compagnie et sa fierté de proposer un voyage singulier à la française, avec élégance, inventivité, humour... ». Le tout, « en s'affranchissant avec poésie des codes traditionnellement utilisés dans l'aérien », précise Rémi Babinet. Cette campagne « donne de la valeur à la marque et elle présente une France positive, bienveillante et inspirante qui rayonne dans le monde entier », pointe Adeline Challon-Kemoun, directrice de la communication d'Air France. Et de préciser que ce nouveau film tournera à partir du 8 mars 2015 en France mais aussi aux Etats-Unis, au Brésil, au Japon, en Chine et en Italie. De même, Air France va adopter comme nouvelle identité sonore (spot radio, attente téléphonique... ), la musique du clip « Warm in the Winter » du duo américain Glass Candy.

Aux quatre coins du monde, « Air France is in the air » va insufler le meilleur de la France, la mode, la gastronomie ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant