Air France revient sur des propositions faites aux pilotes

le
4
AIR FRANCE REVIENT SUR DES PROPOSITIONS FAITES AUX PILOTES
AIR FRANCE REVIENT SUR DES PROPOSITIONS FAITES AUX PILOTES

PARIS (Reuters) - Air France a retiré mardi des propositions faites au Syndicat national des pilotes de ligne (SNPL) pour solder enfin le plan de restructuration Transform 2015 censé déjà être bouclé, a-t-on appris auprès du puissant syndicat, dont les relations avec la direction se tendent à nouveau.

La compagnie française en difficulté négocie parallèlement avec ses syndicats le plan de restructuration suivant, Perform 2020, avec l'objectif de prendre à l'automne des décisions sur sa stratégie à venir.

Le directeur des ressources humaines d'Air France Xavier Broseta a annoncé le retrait de ses propositions dans une lettre adressée ce mardi à Philippe Evain, le président du SNPL, lui reprochant de ne pas être venu signer l'accord que la compagnie proposait, selon le document que Reuters a pu consulter, confirmant une information de Latribune.fr.

"C'est très étonnant car il n'y a jamais eu d'accord formel ouvert à signature", a dit le porte-parole du SNPL, le syndicat de pilotes majoritaire d'Air France. "On est assez désagréablement surpris car cela ferme encore la porte au dialogue qu'on avait rouverte début juillet."

Une porte-parole d'Air France n'a pas fait de commentaire.

Le conseil du SNPL avait mandaté le 9 juillet son président pour négocier les derniers points de Transform 2015 portant sur la rémunération des heures de nuit, l'évolution générale des salaires et la composition des équipages.

Mais le SNPL a décidé dans un premier temps d'ouvrir fin juillet une consultation de ses pilotes dont la date limite vient d'être repoussée au 18 août, au lieu du 7 août, dans l'espoir d'avoir un taux de participation de plus de 50%, contre 35% actuellement.

Le porte-parole du SNPL, dont le syndicat a été l'origine de la longue grève de 15 jours en septembre 2014, a toutefois précisé qu'un nouveau mouvement n'était pas "dans l'air du temps".

Air France avait attaqué le SNPL en référé mi-juin pour l'inciter à tout faire pour solder le plan Transform, mais le Tribunal de grande instance de Bobigny s'est déclaré début juillet incompétent et la compagnie n'a pas pour l'instant repris la procédure sur le fond.

L'apaisement avait ensuite semblé prévaloir jusqu'à la lettre de ce mardi, avec la signature coup sur coup de deux accords en juillet.

Le premier a porté sur le maintien des navigants, dont les pilotes, sur les trois bases de province (Nice, Marseille et Toulouse) qui avaient été lancées par l'ancienne direction en 2011 et se sont soldées par un échec commercial.

Le deuxième a permis de fixer les conditions du transfert de près d'une centaine de pilotes vers de nouveaux avions après la sortie des derniers Boeing 747 de la flotte d'Air France prévue d'ici 2016.

Air France-KLM, déplorant l'absence d'amélioration de ses performances, a annoncé le 24 juillet des résultats opérationnels en recul et une hausse de ses capacités deux fois moindre que prévu sur l'année.

(Cyril Altmeyer, édité par Benjamin Mallet)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M1765517 le mercredi 5 aout 2015 à 05:41

    ces enfants gatés vont se retrouver sur easy jet c'est sur !

  • M4947935 le mardi 4 aout 2015 à 22:23

    Air France coule lentement mais sûrement... et le pilotes font de la politique... l'histoire des compagnies aériennes françaises disparues se répètent malheureusement....

  • dardon1 le mardi 4 aout 2015 à 22:10

    "A force de tirer sur la corde ........." .......... va bien falloir finir que le SNPL redescende un peu sur terre .....

  • M5061253 le mardi 4 aout 2015 à 21:12

    Comme d'habitude ,aucun chiffre;aucune information concrète qui puisse permettre de se faire une opinion.