Air France présente de nouveaux sièges pour sa classe affaires

le
0
AIR FRANCE VA OFFRIR DE NOUVEAUX SIÈGES EN CLASSE AFFAIRES
AIR FRANCE VA OFFRIR DE NOUVEAUX SIÈGES EN CLASSE AFFAIRES

ISSOUDUN, Indre (Reuters) - Air France a présenté mardi son nouveau siège destiné à sa classe affaires, pièce maîtresse de la relance de son activité long courrier, qui représente les deux tiers de son chiffre d'affaires tiré du transport de passagers.

La compagnie française, filiale d'Air France-KLM, cherche à reconquérir les hommes d'affaires en proposant un siège plus confortable, produit par Zodiac Aerospace, visant à atteindre un niveau de confort équivalent à celui de ses concurrentes orientales, comme Singapore Airlines, Cathay Pacific ou Emirates.

Air France va faire installer 2.102 sièges dans 44 Boeing 777 entre juin prochain et l'été 2016, avec un style spécifique destiné à retrouver l'élégance à la française d'une compagnie qui a fait appel par le passé à des designers comme Charlotte Perriand ou Jean Prouvé pour équiper ses agences et ses avions.

"L'industrie du siège d'avions est aussi un métier de design et de mode, il faut montrer au passager des produits dans lesquels ils ont envie de s'asseoir", a déclaré Olivier Zarrouati, président du directoire de Zodiac Aerospace.

Zodiac Aerospace produit chaque année 25.000 sièges d'avions dans son usine d'Issoudun (Indre), sur un total de 150.000 fabriqués pour la plupart dans ses usines américaines.

Air France a investi 500 millions d'euros dans l'amélioration de son offre long-courrier, dont 200 millions pour la classe affaires, où la recette par passager est trois à quatre fois supérieure à la classe économique.

Les nouveaux sièges d'Air France, qui permettront aux hommes d'affaires de s'allonger complètement et de mieux s'isoler, coûtent 50.000 euros l'unité, soit dix fois moins qu'un siège de première classe, une catégorie pour laquelle la compagnie présentera une offre spécifique au printemps.

Air France prépare également avec la compagnie de taxi jet française Wijet le lancement au printemps d'un service d'acheminement de ses clients de première classe par avion Cessna de quatre places pour un coût de 550 euros de l'heure par passager, une prestation proche de la souplesse de l'aviation d'affaires.

Air France-KLM compte sur la relance du long-courrier pour contrebalancer ses pertes accusées dans le court et moyen courrier ainsi que dans le fret.

Cyril Altmeyer, édité par Jean-Michel Bélot

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant