Air France : pourquoi Spinetta a évincé son dauphin

le
0
L'éviction de Gourgeon est liée avant tout à la dégradation de ses relations avec son ancien patron et mentor Spinetta, qui va reprendre les commandes de la compagnie.

Spinetta faiseur de roi à Air France puis coupeur de tête. L'éviction de Pierre-Henri Gourgeon va avoir lieu, lundi en conseil d'administration extraordinaire, alors que la compagnie est au plus mal: les comptes d'Air France sont structurellement dans le rouge depuis 2008 et plombent les résultats du groupe Air France - KLM. L'entreprise va devoir affronter une grève de ses personnels navigant commerciaux (PNC) à la Toussaint et est l'objet d'interrogations sur sa politique de sécurité depuis le drame du vol AF 447 Rio-Paris du 1er juin 2009.

«Pierre-Henri Gourgeon ne s'est jamais attaqué aux difficultés de la compagnie, analyse un ancien cadre. Il a sans cesse repoussé le tas de sable. Du coup, la situation est dramatique aujourd'hui». Dans une entreprise classique, ces éléments auraient suffi à faire chuter le patron. Ils auraient au moins empêché sa récente reconduction. Mais chez Air France, c'est la relation de deux hommes - Gourgeon et Spinetta, et l'omniprés

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant