Air France, Perform 2020 succède à Transform 2015

le
0
Les syndicats de pilotes d'Air France menacent d'une grève du 15 au 22 septembre (illustration).
Les syndicats de pilotes d'Air France menacent d'une grève du 15 au 22 septembre (illustration).

La croissance, même modérée, s'inscrit à l'ordre du jour de Perform 2020, le nouveau plan quinquennal du groupe Air France-KLM. Le long-courrier, grâce à un réseau mondial très diversifié, un remplissage des avions de 89 % et des tarifs qui ne sont pas bradés, gagne 800 millions d'euros par an. La moitié de ce montant est perdu par la desserte moyen-courrier de Roissy-CDG et encore 220 millions par la liaison point à point comme Orly-Marseille, Lyon-Bordeaux, Nice-Londres, etc.

Les stratèges qui ont identifié les causes de ces pertes proposent d'abord d'apporter des solutions par catégorie de clientèle en distinguant bien celle qui est en correspondance pour un vol du réseau mondial de celle qui voyage pour affaires en Europe. Traités à part, les passagers qui se déplacent pour leurs loisirs, séduits par les low cost EasyJet, Ryanair, Transavia, etc., devront voyager avec Transavia, qu'Alexandre de Juniac, le P-DG d'Air France-KLM, veut doter de 115 avions en 2019 contre une petite cinquantaine actuellement.

Si le Syndicat national des pilotes de ligne (SNPL) le veut bien ! L'avenir de Transavia est, en effet, au centre du conflit qui pourrait déboucher sur une grève des pilotes d'Air France la semaine prochaine. "Si le SNPL maintient sa position sur le statut unique des pilotes d'Air France et de Transavia, la croissance de Transavia France sera limitée au profit des bases à créer ailleurs qu'en France en Europe. En même temps, le...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant