Air France peine à redevenir bénéficiaire

le
6
Le dernier vol du Boeing 747 à Air France est prévu en janvier sur Paris-Mexico.
Le dernier vol du Boeing 747 à Air France est prévu en janvier sur Paris-Mexico.

Air France redresse la barre, mais ne tient pas encore le bon cap. Plusieurs indicateurs ont viré au vert comme l'amélioration du coût unitaire mesurant le gain de productivité de la compagnie, la croissance de l'activité industrielle de maintenance, la diminution de la dette, etc. Mais en même temps, plusieurs facteurs extérieurs annulent ces efforts, voire les rendent pénalisants. Ainsi la baisse de l'euro face au dollar sanctionne les comptes alors que 40 % des dépenses de la compagnie sont facturés en monnaie américaine (carburant, achat ou location d'avions, assurances, etc.). La baisse du prix du carburant, qui aurait dû apporter des économies de fonctionnement, se traduit par une double peine.

Sous la pression de la concurrence qui a baissé ses tarifs proportionnellement au kérosène, la recette unitaire ? en clair, le prix du billet d'avion ? a diminué de 4,8 %, au point qu'à peine un vol long courrier sur deux d'Air France est désormais rentable. De plus, ces baisses du baril dans le monde ont provoqué la réduction des budgets voyages des clients liés aux activités pétrolières et gazières, des passagers qui voyageaient aux tarifs forts. Ajoutons à ces facteurs exogènes la mauvaise santé de certains marchés clés pour Air France comme le Japon et le Brésil. Les mesures des plans de restructuration sont efficaces, mais, dans le contexte international, restent insuffisantes pour remonter la pente.

Le PDG d'Air...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • cadmos le samedi 25 juil 2015 à 21:59

    air france finira comme...........................pan am ::))))

  • ccondem1 le samedi 25 juil 2015 à 18:59

    Une bonne petite grève de plus, et les bénéfices repartiront ;-)

  • yleon le samedi 25 juil 2015 à 18:33

    Tous ces efforts devraient permettre à Air France de redevenir concurrentiel par contre compte tenu de la qualité du service par rapport au prix du billet en classe économique cette compagnie n'est pas comparable aux compagnies asiatiques ou du Golfe. Suite à mes dernières expériences, je trouve regrettable que l'on soit obligé de réserver sur Air France pour se rendre par exemple aux Etats Unis.

  • mim69005 le samedi 25 juil 2015 à 15:37

    Pas étonnant avec le corporatisme imbécile de ses pilotes ! La disparition de la compagnie est programmée... un rachat des actifs peut seul,permettre le sauvetage en repartant de zéro et sans les pilotes ni le personnel volant !

  • lorant21 le samedi 25 juil 2015 à 14:18

    jusqu'à la disparition finale..

  • remimar3 le samedi 25 juil 2015 à 13:49

    Ce sera comme cela tant que les pilotes continueront de se comporter comme si leur compagnie était bénéficiaire en oubliant que leur emploi dépend aussi de la bonne santé de leur entreprise.