Air France, pas d'accord, pas de nouvel avion

le
0
Un nouveau bras de fer oppose Air France à ses pilotes : la livraisons de 5 Boeing 787.
Un nouveau bras de fer oppose Air France à ses pilotes : la livraisons de 5 Boeing 787.

Les comptes d'Air France-KLM sont revenus l'an dernier dans le vert pour la première fois depuis 2008, mais la compagnie n'est pas sortie d'affaire pour autant. Le bas prix du carburant explique cette embellie, outre les efforts réalisés par une partie du personnel dans le cadre du plan Transform 2015. Une partie seulement, car les pilotes n'ont rempli leur contrat d'amélioration de productivité qu'à 65 %. Conséquence, si un retournement de cycle du transport aérien ou une hausse du prix du baril survient, Air France replongera, incapable de résister à la concurrence, notamment, de Lufthansa ou de British Airways qui, elles, se sont réformées.

Depuis la grève de septembre 2014, le syndicat majoritaire SNPL de pilotes d'Air France joue aux abonnés absents et refuse toute réunion de négociation. Un calendrier vient néanmoins d'être construit avec un premier rendez-vous le 10 mars. Pourquoi si tard alors que le programme des vols de la saison d'été démarre à la fin de même mois ? Les vacances scolaires d'hiver sont évoquées par les représentants syndicaux des pilotes, manifestement peu pressés de venir parler autour d'une table de la mise en oeuvre d'une productivité qui les rapprocherait des horaires de travail de leurs collègues européens.

Cinq Boeing 787 en souffrance

Côté direction d'Air France, on joue aussi l'immobilisme en retardant les arrivées des avions nouveaux. Cinq Boeing...

Lire la suite sur Le Point.frLire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant