Air France: maintient ses perspectives pour 2016.

le
0

(CercleFinance.com) - Le chiffre d'affaires est stable au premier trimestre 2016 à 5,6 milliards d'euros par rapport au premier trimestre 2015. Il est en baisse de 1,3% hors change (à données comparables). L'effet change a eu un impact positif de 95 millions d'euros sur le chiffre d'affaires, en raison principalement du renforcement du dollar par rapport à l'euro.

La facture carburant s'est élevée à 1 096 millions d'euros, en baisse de 25,9% (-30,5% à données comparables).

L'EBITDAR s'est établi à 531 millions d'euros. Il est en amélioration de 307 millions d'euros. A données comparables, l'EBITDAR a augmenté de 371 millions d'euros. ' L'effet positif de la baisse du prix du pétrole de 450 millions d'euros a été compensé partiellement par la pression sur les recettes unitaires (négatif de 119 millions) et l'effet change (négatif de 79 million d'euros) ' explique le groupe.

L'EBITDA s'inscrit à 266 millions d'euros, en augmentation de 292 millions d'euros. A données comparables, l'EBITDA s'est amélioré de 370 millions d'euros, principalement grâce à la bonne performance de l'activité Passage réseaux.

Le résultat net part du groupe ressort à -155 millions d'euros contre -559 millions d'euros au 1er trimestre 2015.

'Air France-KLM affiche à nouveau au 1er trimestre 2016 une nette amélioration de ses indicateurs financiers avec un résultat d'exploitation en progression significative, tout en poursuivant son désendettement. Dans le cadre du plan Perform 2020, nous confirmons notre ambition d'améliorer notre compétitivité dans un contexte global toujours incertain.' a déclaré Alexandre de Juniac.

Le Groupe s'attend à ce qu'une partie significative des économies attendues sur la facture carburant soit compensée dans les trimestres à venir par une pression à la baisse sur les recettes unitaires et un effet de change négatif.

Le Groupe maintient ses perspectives pour 2016. Il s'attend à une génération de cash flow libre d'exploitation après cessions comprise entre 0,6 milliards d'euros et 1,0 milliards d'euros. Le plan 2016 d'investissement (compris entre 1,6 milliards d'euros et 2,0 milliards d'euros) et le programme de cessions (entre 0,2 milliards d'euros et 0,5 milliards d'euros) seront ajustés pour atteindre cet objectif. Le groupe vise également un objectif de réduction des coûts unitaires autour de 1 % en 2016 et la poursuite d'un désendettement significatif.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant