Air France-Macron veut des explications sur une hausse de tarifs

le
0
    PARIS, 16 février (Reuters) - Le gouvernement français va 
demander des "clarifications" à Air France et à ses concurrents 
Air Austral et Corsair après l'annonce par les trois compagnies 
d'une hausse du prix de leurs vols vers l'île de la Réunion, a 
annoncé mardi Emmanuel Macron. 
    Interpellé par un député de l'île, Thierry Robert, lors des 
Questions au gouvernement à l'Assemblée nationale, le ministre 
de l'Economie a indiqué que ces "comportements tarifaires" 
n'étaient pas justifiés au moment où les compagnies, qui 
maintiennent une surcharge carburants, bénéficient de la baisse 
des prix du pétrole. 
    "Les comportements que nous avons observés indépendamment de 
cette surcharge ne sont pas satisfaisants et semblent indiquer 
qu'il y a une forme d'entente", a-t-il dit, ajoutant qu'il 
allait répondre à cette situation par deux types de mesures. 
    "La première, en tant qu'actionnaire de référence d'une de 
ces compagnies (Air France-NDLR), j'ai demandé une clarification 
des pratiques tarifaires, non seulement sur La Réunion mais sur 
d'autres liaisons", a indiqué Emmanuel Macron. 
    Pour "la seconde, j'ai demandé à la DGCCRF (Direction 
générale de la concurrence, de la consommation et de la 
répression des fraudes) de se rapprocher de ces compagnies pour 
que toutes les clarifications puissent être apportées". 
    Le ministre s'est en revanche déclaré hostile à la 
suppression de la surcharges carburants, estimant qu'elle avait 
été créée "pour donner de la transparence, expliquer au 
consommateur quelle était la pression sur le prix des billets 
liée au carburant lorsque ces derniers montaient." 
    "Si nous la supprimions, nous déciderions d'affaiblir cette 
clarté sans résoudre en rien le problème" qui ressort, selon 
lui, de la fixation des prix. 
 
 (Yann Le Guernigou, édité par Yves Clarisse) 
 

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant