Air France : le comité d'entreprise placé en redressement judiciaire

le
30
Air France : le comité d'entreprise placé en redressement judiciaire
Air France : le comité d'entreprise placé en redressement judiciaire
Englué depuis plusieurs années dans d'importantes difficultés financières, le comité central d'entreprise d'Air France a été placé en redressement judiciaire, ce mardi, par le tribunal de Bobigny (Seine-Saint-Denis). Le CCE gère les activités sociales et culturelles des 49.000 salariés de la compagnie ainsi que les différentes cantines du personnel. Tout en étant l'un des plus riches de France (derrière ceux d'EDF et de France Télécom), avec un budget de 90 millions (dont 35 versés par la compagnie aérienne) et un patrimoine immobillier conséquent, le CCE manque de liquidités et ne parvient plus à honorer ses dettes.

Sur fond de guerre syndicale, d'accusations de fraudes et d'erreurs manifestes de gestion, les différentes équipes dirigeantes issues de la CFDT ou de la CGT n'ont pas réussi à redresser les comptes, qui ont plongé dans le rouge dès 2009. Dès 2005, un premier audit avait pointé des écarts de gestion. Dix ans plus tard, un second rapport du cabinet INA montrait que le comité d'entreprise était systématiquement déficitaire dès le troisième trimestre, tout en évoquant plusieurs dysfonctionnements : logements de fonction indûment attribués, achats par Carte Bleue, documents comptables détruits, location de voitures de luxe... La brigade financière s'était emparée de l'affaire sans que cela débouche sur des poursuites judiciaires. Reste que l'ambiance entre les élus syndicats est devenue de plus en plus tendue depuis cette période.

La menace de nouveaux départs et de nouvelles ventes de biens

Du coup, ce CCE qui emploie 200 personnes a bénéficié de plusieurs dispositifs pour redresser ses comtes, avec le soutien d'un mandataire judiciaire à partir de novembre 2010. Pourtant, en février 2013, une procédure de sauvegarde a été ouverte, avec à la clef un plan de réduction des effectifs et la vente de plusieurs centres de vacances. Probléme : aujourd'hui, le CCE ne dispose pas de la...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • neutro le samedi 27 avr 2013 à 17:26

    A voir ce qu´ils réussissent à détourner, ce ne sont pas des amateurs!Le problème, c´ est qu´il n´y a pas de vrais contrôles par des personnes désintéressées.

  • d.jousse le mardi 23 avr 2013 à 15:06

    ce n'est pas difficile de faire une compagnie low cost. Sans le poids du passé. Air France a encore des jours difficiles à vivre.

  • d.jousse le mardi 23 avr 2013 à 15:04

    c'est le résultat de la gestion étatique, une caste qui vit sur le dos des autres, proche du communisme. ce qui est dégueulasse, c'est que les français qui triment payent pour que ces gens là partent en vacances des lieux idylliques. Et il y a encore EDF, RATP, AIRBUS, ..... la liste est trop longue. Vivement le reset de tout cette honte.

  • s.thual le mardi 23 avr 2013 à 10:49

    et tout ca au detriment des salaries et des actionnaires,,,, la aussi il faut reformer pour un peu de morale ,,,,et poursuivre les indelicats

  • M7361806 le mardi 23 avr 2013 à 10:48

    CE,tickets restaurant...sontdes trapes à fiscalité, prelèvements sociaux,Il est temps de moraliser ces privilèges pour les salariés et surtout les syndicats. maintenant!

  • chimien le mardi 23 avr 2013 à 10:47

    @ M7361806: Financement inégal et trop souvent illégal! Bon nombre de ces responsables de CE devraient avoir leur place en prison, de même que certains dirigeants d'entreprise qui se sont rendus coupables de ces abus....

  • M7361806 le mardi 23 avr 2013 à 10:41

    Les comités d'entreprises devraient etres réformés,leur financement est inégal leur gestion trop opaque, maintenant

  • 11246605 le mardi 23 avr 2013 à 10:34

    "La brigade financière s'était emparée de l'affaire sans que cela débouche sur des poursuites judiciaires", comme d'habitude la Justice est à 2 vitesses. A t'on déjà vu des syndicalistes condamnés une seule fois ? Et voilà la raison : http://www.capital.fr/a-la-une/actualites/les-syndicalistes-auteurs-de-detournements-de-fonds-bientot-amnisties-816776

  • M8685009 le mardi 23 avr 2013 à 10:30

    ça fera des economies si il est dissout

  • sardes le mardi 23 avr 2013 à 10:29

    À Nebraska : pas étonnant qu'ils soient en banqueroute ! Rien que de voir tous les avantages du personnel naviguant de la compagnie! Voyages gratuits sur la compagnie deux à trois fois par an pour un euro symbolique ! et la cerise sur le gâteau ..certains employés peuvent même emmener leur famille à tarif cassé!! Quel monde! En ce qui me concerne je ne pleure pas sur leur sort! Ils en ont bien profités. Ils ont joué les cigales.. maintenant à eux de devenir Fourmis .