Air France-Le CCE violemment interrompu ne reprendra pas

le
1

PARIS, 5 octobre (Reuters) - Air France ne reprendra pas le comité central d'entreprise (CCE) destiné à présenter de nouvelles mesures après son interruption violente au bout d'une heure lundi matin, a déclaré un porte-parole de la compagnie. "Le CCE ne reprendra pas, le point d'information ayant été effectué", a-t-il dit. Le directeur des ressources humaines Xavier Broseta s'est enfui torse nu de la réunion, qui se tenait au siège d'Air France à Roissy, après s'être fait arracher sa chemise, tandis que Pierre Plissonnier, numéro deux du long-courrier de la compagnie et son DRH à Roissy, a eu la sienne déchirée. ID:nL8N1251ND La filiale d'Air France-KLM AIRF.PA a annoncé porter plainte pour "violences aggravées", pointant des "individus isolés" et rappelant que la manifestation des personnels grévistes se déroulait jusque-là dans le calme. ID:nL8N1251R1 (Cyril Altmeyer, édité par Dominique Rodriguez)


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M5062559 le lundi 5 oct 2015 à 13:53

    Il faut que ce genre de violences ne se reproduisent plus. mais ne pas oublier que les difficultés d'AF viennent aussi et surtout du montant des charges salariales bien trop élevés en France. Ce qui confère à nos entreprises un manque de compétitivité évident.