Air France : la sûreté de l'A380 en question

le
0
INFO LE FIGARO - La compagnie n'aurait pas acheté un système favorisant une intervention du GIGN en cas d'attaque terroriste.

L'affaire fait grincer des dents au Groupement d'intervention de la gendarmerie nationale (GIGN). Selon nos informations, Air France, qui possède trois modèles du nouvel Airbus A380 et en a neuf en commande, n'a pas équipé ses appareils d'une option susceptible de favoriser une intervention des forces de gendarmerie en cas d'attaque terroriste et d'intervention sur le tarmac d'un aéroport.

Ce système, baptisé «Cabin Video Monitoring System» (CVMS), figure dans les options du catalogue d'Airbus. Il s'agit d'un réseau d'une quinzaine de caméras placées en cabine ainsi que dans le cockpit. Les images ne sont pas accessibles au sol lorsque l'avion est en vol. En revanche, en cas de prise d'otages et d'intervention du GIGN, les troupes peuvent se brancher de l'extérieur sur les caméras de l'appareil, observer l'intérieur de la cabine et estimer les forces en présence ainsi que leur position géographique à bord. Le nouvel outil favorise la préparation de l'attaque. «Nous ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant