Air France : la justice remet les pilotes sur la bonne trajectoire

le
0
Les pilotes avaient approuvé Transform 2015 à 65 % par référendum, mais seuls 13 % des gains de productivité attendus avaient été réalisés.
Les pilotes avaient approuvé Transform 2015 à 65 % par référendum, mais seuls 13 % des gains de productivité attendus avaient été réalisés.

Les pilotes d'Air France au travers du Syndicat national des pilotes de ligne (SNPL), l'organisation professionnelle majoritaire, viennent de perdre une bataille dans la guerre de tranchées qu'ils livrent à la compagnie depuis un an et la grève de septembre 2014. Le tribunal de grande instance de Bobigny a donné raison à la compagnie aérienne. Il autorise le PDG à arbitrer les négociations du plan Transform 2015 que les pilotes n'appliquaient qu'à 13 %, alors que les autres catégories de personnel avaient atteint les 20 % de gains de productivité requis. Cet accord-cadre avait pourtant fait l'objet d'un référendum proposé par le SNPL auprès de tous les pilotes. Il avait recueilli 67 % d'avis favorables le 16 août 2012 ; puis il avait été signé le 28 août 2012 par le président du syndicat.

On avait presque oublié l'aspect judiciaire de ce différend sur l'application de l'accord de productivité. En référé, le tribunal de Bobigny s'était déclaré incompétent en juin. L'audience sur le fond du tribunal de grande instance avait eu lieu le 18 septembre, et le SNPL avait pris ce prétexte pour ajourner la reprise des négociations. Le jugement n'a été rendu qu'aujourd'hui. Le SNPL a indiqué qu'il voulait faire appel, mais, élément important pour le déroulement des prochaines négociations, ce jugement est exécutoire.

Fin du plan B d'attrition ?

C'est, en effet, une véritable épée de Damoclès qui est maintenant...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant