Air France : la grève pourrait coûter jusqu'à 500 millions d'euros

le
12
Air France : la grève pourrait coûter jusqu'à 500 millions d'euros
Air France : la grève pourrait coûter jusqu'à 500 millions d'euros

Les deux semaines de grève des pilotes d'Air France en septembre auraient eu un impact «de 500 millions d'euros sur l'Ebitda» (l'excédent brut d'exploitation) a annoncé ce mercredi le groupe aérien Air France-KLM. Le résultat d'exploitation a lui été amputé de 320 à 350 millions d'euros au troisième trimestre 2014. 

«Ce montant inclut les baisses de recettes, nettes des coûts évités, ainsi que l'ensemble des coûts supplémentaires», précise le groupe.

La compagnie franco-néerlandaise a également annoncé que ce mouvement d'une ampleur sans précédent s'est traduit par une chute de 15,9% du trafic passagers du groupe en septembre, et de 17,7% de son trafic cargo.

Ces annonces interviennent alors que la veille une réunion entre la direction du groupe et les syndicats concernant le projet Transavia sur une filière low-cost -à l'origine de la grève- a été annulée par la direction.

La crise pourrait coûter cher sur le long terme

«Nous avons épargné des coûts variables (...)  donc fait quelques économies puisque les avions n'ont pas volé. A l'inverse, nous avons eu des surcoûts tels que les hébergements, les compensations aux voyageurs ou l'achat de billets sur des vols de nos concurrents pour recaser certains de nos passagers, que nous n'avons pas obtenus aux meilleurs tarifs», a commenté le directeur financier Pierre-François Riolacci.

Pour lui, la crise de septembre pourrait coûter cher à l'entreprise sur le long terme. Il relève ainsi un second impact «beaucoup plus difficile à évaluer, qui pèsera sur le quatrième trimestre voire sur le début de l'année 2015», à savoir un taux de réservation beaucoup plus faible que d'habitude, en raison de la défiance des voyageurs. Cela alors qu'au troisième trimestre 2013, Air France-KLM avait dégagé un bénéfice d'exploitation de 634 millions d'euros.

Entre le début et la fin de la grève (du 15 au 28 septembre), le groupe a ainsi ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8795123 le mercredi 8 oct 2014 à 16:23

    Ces tout petits messieurs qui sont détestés par tout le monde y compris leurs équipages profitent de l'image des grands de l'aéropostale et de la 2nde guerre mondiale. Qui paiera la facture ? L'actionnaire bien sûr, pas eux avec leurs salaires royaux dont ils négocient en sous-main le paiement pour les jours de grève. Incroyable !

  • M8795123 le mercredi 8 oct 2014 à 16:13

    Merci les pilotes ! Ils ont coulé Air Inter par leur âpreté au gain puisqu'ils étaient les pilotes les mieux payés au monde. Rappelons que le concours de l'ENAC est passé par les élèves de Math Sup qui sentent qu'ils n'ont pas le niveau pour passer en Math Spé, donc à un niveau de mauvais Bac+1, et que la formation est de 2 ans, donc niveau licence. Waouh, on est face à des cadors !

  • lamouss1 le mercredi 8 oct 2014 à 16:04

    @lhonderm :90% des pilotes sont de droite ou d'extreme droite

  • M4630859 le mercredi 8 oct 2014 à 15:06

    500 M c'est sur l'année, 320 c'est seulement la grève. En même temps, si le travail des pilotes vaut 320 millions pour deux semaines, ils devraient demander des augmentations.

  • lsleleu le mercredi 8 oct 2014 à 12:51

    Les journalistes toujours aussi bons.... ici perte de 320M€ sur BFM tv 500M€ ...

  • lhonderm le mercredi 8 oct 2014 à 12:17

    Merci les communistes syndiqués.

  • titus34 le mercredi 8 oct 2014 à 11:53

    Jupiter rend fous ceux qu'il veut perdre.

  • fquiroga le mercredi 8 oct 2014 à 11:36

    Quelle scoop!!!! l'action devrait baisser.......

  • gacher le mercredi 8 oct 2014 à 11:36

    air France est sur la pente raide de la faillite. le low cost n'est pas facile , même sans les gréves, cela n'était pas gagné, le haut de gamme, ils n'ont pas l'image, ni les équipements, le service est moins bon que les autres. Les pilotes ont allumé la mèche, et il suffit d'attendre que ça explose. le gouvernement n'a pas les moyens de payer

  • 57MOSELL le mercredi 8 oct 2014 à 11:24

    ... l'Etat actionnaire trouvera bien le moyen d'aider et se justifiera au nom de la paix sociale si chère aux socialistes et encore plus chère pour le CONtribuable !