Air France-KLM-Un tandem Janaillac-Gagey désigné mardi-sce

le
1
    * Jean-Marc Janaillac, PDG de Transdev, succéderait à 
Alexandre de Juniac 
    * Frédéric Gagey devrait rester à la tête d'Air France 
    * Alexandre de Juniac prendra la tête de l'Iata cet été 
    * Air France-KLM voulait éviter une nouvelle phase 
d'incertitude 
    * Jean-Marc Janaillac avait dirigé la compagnie aérienne AOM 
 
 (Actualisé avec précisions) 
    par Cyril Altmeyer 
    PARIS, 30 avril (Reuters) - Le conseil d'administration 
d'Air France-KLM  AIRF.PA  devrait bien désigner mardi Jean-Marc 
Janaillac, PDG de Transdev, pour succéder à Alexandre de Juniac 
au poste de PDG du groupe franco-néerlandais, a-t-on déclaré 
samedi de source proche du dossier, confirmant une information 
de latribune.fr. 
    L'actuel PDG d'Air France, Frédéric Gagey, devrait être, 
lui, confirmé dans ses fonctions, a précisé cette source. 
    Air France-KLM s'est refusé à tout commentaire, tandis que 
Transdev n'était pas immédiatement disponible. 
    Le conseil des nominations d'Air France-KLM a décidé 
vendredi de proposer au conseil d'administration de mardi 
Jean-Marc Janaillac au poste de PDG, en remplacement d'Alexandre 
de Juniac qui prendra la présidence de l'Association du 
transport aérien international (Iata) au plus tard le 1er août, 
a-t-on précisé de même source.   
    Jean-Marc Janaillac, qui a fêté mardi ses 63 ans, était 
devenu PDG du spécialiste du transport multimodal Transdev en 
décembre 2012 dans le cadre de la montée de la Caisse de Dépôts 
au capital de Transdev, sa coentreprise avec Veolia  VIE.PA . 
    Énarque et diplômé d'HEC, Jean-Marc Janaillac avait 
auparavant présidé le directoire de RATP Dev, pôle chargé du 
développement international de la régie des transports 
parisiens. 
    Il n'est pas un novice du secteur aérien puisqu'il avait été 
directeur général délégué de la défunte compagnie aérienne AOM à 
la fin des années 1990, avant de partir en 2000 diriger le 
voyagiste Maeva, jusqu'en 2002. 
     
    UN PDG AVANT L'AG DU 19 MAI 
    Air France-KLM réunit son conseil d'administration mardi 
pour examiner ses comptes trimestriels, qui doivent être publiés 
mercredi matin. 
    Le groupe emblématique, dont l'Etat détient 17,6%, avait à 
coeur à trouver un successeur à Alexandre de Juniac avant 
l'assemblée générale annuelle du 19 mai, afin de ne pas 
installer dans une nouvelle phase d'incertitudes une entreprise 
qui a enchaîné les restructurations depuis quatre ans. 
    Les noms de Guillaume Pepy, le président du directoire de la 
SNCF, et de Jean-François Cirelli, ex-PDG de GDF Suez (devenu 
Engie  ENGIE.PA ), ont également circulé. 
    Des observateurs avaient estimé que le sort même de Frédéric 
Gagey, qui a peiné à gérer les relations tumultueuses d'Air 
France avec ses pilotes, pourrait se trouver remis en question, 
avançant le nom de Lionel Guérin, le patron de Hop! Air France, 
le pôle domestique de la compagnie, comme successeur potentiel. 
    Jean-Marc Janaillac devrait quitter Transdev au moment où la 
Caisse des dépôts et Veolia  VIE.PA  continuent à discuter du 
désengagement du numéro un mondial de la gestion de l'eau et des 
déchets du capital de leur coentreprise à parité.   
    Antoine Frérot, le PDG de Veolia, avait dit en février 
espérer que le dossier serait réglé avant la fin de l'année. 
  
    Mais la Caisse des dépôts souhaite que Veolia conserve entre 
20% et 33% de Transdev, avait écrit Le Journal du Dimanche 
mi-avril.   
 
 (Cyril Altmeyer, édité par Myriam Rivet) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M9425023 le samedi 30 avr 2016 à 16:57

    Avec les économies faites sur les passagers, je suppose qu'ils vont dégager des bénéfices. Je tente un vol tous les 10 ans sur AF-KLM, ça descend, ça descend... Je ne risque pas d'adhérer à leur programme frequent flyer.