Air France-KLM : un plan de vol incertain

le
0
Un Airbus A380 aux couleurs d'Air France. (© Air France)
Un Airbus A380 aux couleurs d'Air France. (© Air France)

Le nouveau plan stratégique Trust Together a reçu un accueil mitigé en Bourse, le titre de la compagnie aérienne s’envolant de 6% le 3 novembre dernier, avant de reperdre le terrain gagné le lendemain. Autant dire que les objectifs dévoilés par Jean-Marc Janaillac, qui est aux commandes d’Air France-KLM depuis quatre mois, n’ont pas transporté les investisseurs.

Le nouveau PDG vise pourtant 28 milliards d’euros de facturations à l’horizon 2020, contre 26 milliards l’an dernier, avec une croissance «profitable» de l'activité de long courrier comprise entre 2 et 3% par an. Il prévoit aussi d’accélérer la mouvement de réduction des coûts unitaires à un rythme annuel supérieur à 1,5% sur la période 2017-2020 afin de poursuivre l’amélioration de la compétitivité du groupe franco-néerlandais, qui souhaite retrouver son rang de leader mondial.

Enfin, la maîtrise de l’endettement va rester l’une de ses priorités, avec l’ambition d’autofinancer les lourds investissements prévus. Aucune ambition chiffrée n’a toutefois été donnée sur la rentabilité, l’une des plus faibles du secteur.

La visibilité reste limitée

Plusieurs facteurs défavorables pourraient freiner l’application de cette nouvelle feuille de route : l’amplification des pressions tarifaires dans un contexte ultra-concurrentiel et compliqué depuis par les attentats, un dégonflement de l’effet positif du

Lire la suite sur le revenu.com


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant