AIR FRANCE-KLM réduit sa perte nette au premier semestre

le
0

(AOF) - Au premier semestre 2016, Air France-KLM a accusé une perte nette de 114 millions d’euros contre -638 millions d’euros en 2015. L'Ebitda s’est élevé à 994 millions d’euros, en augmentation de 463 millions d’euros. A données comparables, l’Ebitda a augmenté de 582 millions d’euros. Le résultat d’exploitation est lui ressorti à 218 millions d’euros contre un résultat négatif de 238 millions d’euros au premier semestre 2015, soit une marge de +1,8% contre -2% l'an dernier. A données comparables, le résultat d’exploitation a augmenté de 580 millions d’euros.

Au premier semestre 2016, le chiffre d'affaires total du groupe aérien s'est établi à 11,8 milliards d'euros contre 12,1 milliards d'euros au premier semestre 2015, en recul de 2,6% en nominal et à données comparables. Le nombre de passagers transportés a atteint 44 281 sur le semestre, soit une hausse de 3,9%.

Air France-KLM a enregistré une facture carburant de 2,263 milliards d'euros, une baisse reportée de 28% et une baisse de 29,1% sur la base de données comparables. Sur la base des courbes à terme au 15 juillet 20163, la facture carburant de l'année 2016 devrait atteindre 4,6 milliards d'euros, et la facture carburant de l'année 2017 pourrait s'élever à 4,4 milliards d'euros, a indiqué la compagnie.

Au cours des six derniers mois, les économies réalisées sur la facture carburant (858 millions d'euros hors change) ont été partiellement compensées par la pression sur les recettes unitaires (impact négatif de 419 millions d'euros hors change) et un effet change négatif (impact négatif de 125 millions d'euros), 37% des économies de la facture carburant étant ainsi conservées.

Par activité, le chiffre d'affaires Passage réseaux s'est élevé à 9,413 milliards d'euros, en retrait de 2,6%, et en baisse de 2,4% à données comparables. Les perspectives de capacités restent inchangées avec une augmentation de l'ordre de 1% des Sièges Kilomètres Offerts (SKO) sur l'année 2016.

L'activité cargo a de son côté enregistré une recul de 15,5% à données comparables de ses revenus, à 1,036 milliard d'euros.

Les ventes filiale Transavia ont pour leur part progressé à 483 millions d'euros sur le semestre, en hausse de 7,3%. Son développement rapide va se poursuivre au deuxième semestre 2016, résultant en une augmentation de la capacité, mesurée en siège-kilomètres offerts (SKO) de 15% sur l'exercice 2016, comme prévu précédemment.

Pour l'ensemble de l'exercice, le contexte mondial en 2016 reste fortement incertain au regard de l'environnement géopolitique et économique dans lequel nous opérons, du prix du carburant, de la poursuite de la situation de surcapacité sur différents marchés, entraînant une pression accrue sur les recettes unitaires avec une préoccupation particulière sur la destination France, a souligné Air France-KLM.

Dans ces conditions, le groupe prévoit pour 2016, un objectif de cash flow libre d'exploitation après cessions compris entre 0,6 milliard d'euros et 1,0 milliard d'euros. Le plan 2016 d'investissement (entre 1,8 milliard d'euros et 2,0 milliards d'euros, y compris rachats d'appareils en location opérationnelle) et le programme de cessions (entre 0,3 milliard d'euros et 0,6 milliard d'euros) seront ajustés en fonction de la génération de cash flow d'exploitation.

Les économies attendues sur la facture carburant devraient être plus que compensées dans les trimestres à venir par une pression à la baisse sur les recettes unitaires et un effet de change négatif. L'objectif de réduction des coûts unitaires reste autour de 1% en 2016 à carburant et change constants. Enfin, Air France-KLM poursuivra sa réduction significative de la dette nette.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant