Air France-KLM : quel avenir dans le low cost ?

le
0
DR
DR

(lerevenu.com) - Grâce à l'ajustement des capacités et une légère progression de la demande, Air France-KLM peut faire état d'indicateurs d'activité (coefficient de remplissage, recette unitaire par siège) corrects, le mois dernier, mais «sans surprise», analyse Oddo Securities.

Le trafic cargo a néanmoins reculé de 5,7% en décembre. Le courtier se montre donc «prudent» pour sa prévision de croissance du trafic, en 2013, compte tenu du «contexte macroéconomique actuel».

Dans une note en date du 8 janvier, Aurel BGC, s'interroge, lui, sur la structure des coûts du transporteur, au lendemain de sa présentation de la nouvelle grille tarifaire à prix réduits destinée à concurrencer les compagnies «low cost», notamment EasyJet et Ryanair. Le courtier estime qu'il manque à Air France-KLM une filiale qui soit un véritable transporteur «low cost», car Lufthansa «veut faire opérer une part croissante de ses vols européens par Germanwings et qu'Iberia pourrait suivre la même stratégie avec Vueling».

Quant à la rumeur d'une prise de contrôle total d'Alitalia, déjà détenu à 25%, et démentie, hier, par Air France-KLM, Oddo Securities reprend un autre scénario déjà évoqué, ces mois derniers, dans la presse et le 8 janvier par Les Echos. Le courtier pense qu'une «intervention d'Etihad [petite mais riche compagnie aérienne d'Abu Dhabi] est, en revanche, tout à fait crédible ; nous pensons que la création d'une entreprise commune entre Air France-KLM, Etihad, Air Berlin et Alitalia peut avoir beaucoup de sens».

Conservez, après un gain de 59% depuis notre conseil d'achat du 28 septembre dernier.

Les cours d'Air France-KLM en direct

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant