Air France-KLM ne volera pas au secours d'Alitalia

le
0
Air France-KLM a refusé de prendre part à l'augmentation de capital d'Alitalia faute d'un projet de désendettement.

Finalement c'est non! Jeudi matin, le groupe Air-France-KLM a mis fin au «vrai faux suspense», déclinant de participer à l'augmentation de capital de 300 millions d'euros lancée par les dirigeants d'Alitalia. Mercredi soir, ces derniers présentaient un nouveau plan de redressement susceptible de convaincre son actionnaire principal - Air France-KLM détient 25% du capital - d'y souscrire.

Si d'après les représentants du groupe franco-néerlandais, le volet industriel «va dans la bonne direction», en revanche le volet financier est «totalement manquant» a déclaré au FigaroAlexandre de Juniac, le PDG d'Air France-KLM. C'est la raison pour laquelle, le groupe a choisi d'être «dilué» plutôt que de s'engager dans une aventure financièrement risquée. Le groupe franco-néerlandais devrait donc voir sa part au capital d'Alitalia passer de 25% à...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant