Air France-KLM n'exclut pas de réinvestir dans Alitalia

le
0
AIR FRANCE-KLM N'EXCLUT PAS DE RÉINVESTIR DANS ALITALIA
AIR FRANCE-KLM N'EXCLUT PAS DE RÉINVESTIR DANS ALITALIA

par Natalie Huet

PARIS (Reuters) - Air France-KLM examinera la possibilité de réinvestir dans Alitalia si les conditions d'une restructuration de la compagnie italienne sont réunies, a déclaré jeudi le PDG du groupe franco-néerlandais, Alexandre de Juniac.

Air France-KLM était le premier actionnaire d'Alitalia avec une participation de 25% mais il est retombé à 7% du capital environ après s'être abstenu de souscrire à l'augmentation de capital réalisée par la compagnie italienne en décembre.

Privatisée en 2008, Alitalia n'a pas dégagé de bénéfices depuis plus d'une décennie et s'est engagé ces derniers mois dans des discussions difficiles avec Air France-KLM pour maintenir ou non leur partenariat stratégique et financier.

"Pour nous le partenariat avec Alitalia est très important (...) C'est un partenaire, il y a des conditions et si elles sont satisfaites on est prêt à regarder", a dit Alexandre de Juniac lors d'une rencontre avec la presse.

Lui-même en pleine restructuration, Air France-KLM avait dû réduire à zéro la valeur comptable de son ancienne participation de 25% dans Alitalia.

Pour investir à nouveau dans Alitalia, "nous avons mis trois conditions qui n'ont pas été remplies, qui étaient des conditions de restructuration de la dette, des conditions de restructuration industrielle et des conditions de contrôle", a rappelé Alexandre de Juniac. "Ces conditions sont toujours sur la table, si elles sont un jour satisfaites on est prêt à regarder."

"Le contrôle, c'est qu'on met nos gens, on intègre la compagnie comme on l'a fait entre Air France et KLM", a-t-il ensuite précisé.

En quête de fonds, Alitalia négocie actuellement avec Etihad Airways en vue d'une possible entrée de la compagnie d'Abou Dhabi dans son capital. Selon des sources proches du dossier, Etihad serait disposée à prendre une participation pouvant aller jusqu'à 40%.

"Ce que je pense, c'est que si Etihad fait quelque chose, il ne fera pas quelques chose d'inamical à notre égard. D'abord parce que c'est un partenaire, très loyal, et d'autre part parce qu'on a des synergies très importantes avec Alitalia", a commenté Alexandre de Juniac.

Le PDG d'Air France-KLM a également déclaré que le plan de réduction de coûts du groupe sur trois ans commençait à porter ses fruits.

"La société va mieux, il y a beaucoup de travail à faire encore, on n'est pas du tout sorti de la difficulté complètement, mais on commence à voir la lumière", a-t-il dit.

Benjamin Mallet pour le service français, édité par Dominique Rodriguez

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant