Air France-KLM lève le voile sur son projet stratégique

le
0
Le nouveau PDG d'Air France-KLM, Jean-Marc Janaillac. (© E. Piermont / AFP)
Le nouveau PDG d'Air France-KLM, Jean-Marc Janaillac. (© E. Piermont / AFP)

Le dirigeant de la compagnie franco-néerlandaise, entré en fonction début juillet, tracera les grandes lignes de «Trust Together» (la confiance ensemble) mercredi en conseil d'administration, puis jeudi devant le comité central d'entreprise d'Air France. L'objectif de Jean-Marc Janaillac est double : «rétablir la confiance» en interne, minée par des conflits sociaux, et «répondre aux interrogations stratégiques auxquelles l'entreprise est aujourd'hui confrontée».

Le PDG d'Air France-KLM, dont l'État français détient plus de 17% du capital, planche notamment sur le rôle de la low cost Transavia, les alliances avec d'autres compagnies, l'avenir de la maintenance et la relation client.

Si, pour l'heure, l'entourage de Jean-Marc Janaillac ne laisse rien filtrer de ses intentions, les débats se focalisent sur l'éventuel développement d'une activité low cost long-courrier.

«Force est de constater que certains concurrents se sont lancés, Lufthansa, avec Eurowings, n'étant pas des moindres», décrypte Philippe Berland, expert en transport aérien chez Sia Partners.

«Il faut qu'Air France occupe le terrain», sinon «d'autres vont le faire et on va perdre le segment de marché», plaide Éric Chauvel, du syndicat de navigants Unac. La britannique easyJet, par exemple, «qui a commencé dans le low cost pur et dur, est aujourd'hui identifiée comme compagnie régulière, elle a travaillé

Lire la suite sur le revenu.com


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant