Air France-KLM, leader indélogeable du développement durable

le
0
Air France-KLM mène une politique ambitieuse de réduction de ses émissions de gaz à effet de serre aussi bien en l?air qu?à terre.
Air France-KLM mène une politique ambitieuse de réduction de ses émissions de gaz à effet de serre aussi bien en l?air qu?à terre.

Le groupe a de nouveau été plébiscité par le Dow Jones Sustainability Index (DJSI), principal indice international évaluant les sociétés sur leurs performances en termes de respect de l'environnement, qui comme chaque année depuis 2005 l'a classé leader mondial du transport aérien.



Air France-KLM ne badine pas avec le développement durable, dans un contexte de verdissement général du secteur, entre biocarburants ? plus ou moins « propres » selon les compagnies, certes ? dans les réservoirs des gros porteurs, économies d'énergie et élaboration de procédures de vol moins lourdes en termes de rejets de gaz à effet de serre. L'élargissement du système communautaire d'échange de quotas d'émissions (SCEQE) au transport aérien, en vigueur depuis le 1er janvier, suscite en revanche, on l'a évoqué à maintes reprises dans ces colonnes, une levée de boucliers internationale.


Il n'a cependant pas empêché l'alliance franco-néerlandaise de « faire le job », c'est-à-dire continuer à « réduire son impact environnemental, à mettre en place une politique sociale responsable et à contribuer au développement des territoires où chaque jour décollent et atterrissent ses avions », résume-elle dans un communiqué diffusé hier. Et de rappeler : « En 2011, le groupe a notamment réalisé les premiers vols commerciaux avec du biocarburant durable, a développé l'éco-conception et le recyclage des produits servis à bord et a soutenu de nombreux programmes humanitaires. »




Priorité à l'efficacité énergétique, à la réduction des émissions de gaz à effet de serre et au recyclage


Le rapport développement durable 2011 d'Air France-KLM apporte d'autres précisions sur la stratégie environnementale d'un groupe qui aspire à rester une référence en la matière. On y apprend ainsi, entre autres, que KLM « a signé le manifeste pour l'approvisionnement durable et la responsabilité sociale des entreprises, visant à soutenir le marché des produits et services durables ».


Quant au pilotage des plans d'action d'amélioration en matière écologique, il s'appuie sur la norme ISO 14001. « Air France et KLM sont certifiées pour l'ensemble de leurs activités, aussi bien sur leurs installations en France et aux Pays-Bas qu'à bord de leurs avions », précisent à ce sujet les auteurs du rapport. Cette année, le duo a par ailleurs entrepris des démarches pour « mettre davantage l'accent sur les aspects liés au développement durable dans ses relations avec les acteurs de la chaîne d'approvisionnement ». Ses filiales sont également associées au processus, ainsi KLM Cityhopper, Transavia.com et Martinair, qui « mettent en ?uvre des programmes visant à réduire la masse embarquée et à accroître l'efficacité énergétique, et participent avec KLM à des projets communs de gestion des déchets ».


Outre ces belles avancées, Air France-KLM s'est fixé pléthore de nouveaux objectifs. Parmi eux, améliorer l'efficacité énergétique d'1,5 % par an d'ici 2020, améliorer la performance énergétique des bâtiments d'ici 2014, diminuer les rejets carbone par tonne et par kilomètre parcouru de 20 % en 2020 (par rapport à 2009), réduire au minimum les ressources utilisées ainsi que les déchets non recyclables ou encore électrifier 60 % de la flotte d'équipements de piste électrifiée à l'horizon 2020.


Comptons sur le groupe pour les atteindre.


Lire la suite
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant