AIR FRANCE-KLM : le SNPL confirme son rejet du projet d'accord, le CFE-CGC interpelle Hollande

le
0

(AOF) - Air France-KLM (- 4,14% à 7,971 euros) a accusé une des plus fortes baisses du SBF 120. Le projet d'accord proposé par la compagnie aérienne à ses pilotes a été rejeté par le syndicat majoritaire des pilotes de ligne de la compagnie française, le SNPL. Sur son compte twitter, Yves Deshayes, vice-président du SNPL, a écrit : "le conseil Air France du SNPL rejette à l'unanimité le projet d'accord de la direction". Cette proposition d'Air France avait été remise mi-avril, quelques jours après l'annonce du prochain départ du PDG du groupe Alexandre de Juniac.

A ce sujet, CFE-CGC, principal syndicat d'Air France, a fait part de ses inquiétudes sur la succession après des rumeurs selon lesquelles l'ex-directeur général de GDF-Suez Jean-François Cirelli et Jean-Marc Janaillac, PDG de Transdev, étaient les favoris de l'Elysée pour reprendre les rênes de la compagnie.

Le syndicat souligne que la seule compétence connue du premier favori serait d'être corrézien tandis qu'un second est un collègue de la promotion Voltaire à l'ENA avec François Hollande.

Pour la CFE-CGC, le futur patron d'AF/KL doit être issu de l'entreprise. Il ajoute : "Nous sommes actuellement en pleine tempête", "On ne peut plus se permettre d'attendre encore 6 à 8 mois".

Dans ce cadre, le syndicat milite lui pour la nomination de l'actuel PDG d'Air France, Frédéric Gagey. "Il a une grande expérience d'Air France depuis 20 ans, a travaillé chez KLM pendant 7 ans. Que demander de mieux pour entreprendre de suite la restructuration du groupe ?", s'interroge la CFE-CGC.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant