Air France-KLM: la succession du PDG est ouverte.

le
0

(CercleFinance.com) - Au lendemain de l'annonce soudaine du départ d'Alexandre de Juniac, qui doit prendre la direction générale de l'IATA (Association du transport aérien international) début août, bien malin celui qui peut prétendre connaître le nom de son successeur. Les possibilités sont en effet nombreuses tant en interne qu'en externe.

Mal accueilli par les investisseurs, ainsi qu'en témoigne le comportement du titre ce mercredi - l'action perd maintenant 4,2% et accuse toujours la plus forte baisse du SBF 120 -, le départ d'Alexandre de Juniac ouvre une période d'incertitudes.

Incertitudes quant à la future direction, qui devra composer avec des pilotes qui n'ont jusqu'ici pas franchement montré leur propension à accepter le changement largo sensu, incertitudes quant à l'avenir du plan 'Transform 2020', incertitudes quant au futur de Transavia, l'enseigne 'low cost' que le futur ex-PDG s'est employé à développer pour faire face à la concurrence des mastodontes Ryanair et easyJet.

De retour dans le vert l'an passé, après 7 exercices consécutifs dans le rouge, le groupe franco-néerlandais n'en reste pas moins fragile et largement tributaire des prix du pétrole, dont la faiblesse profite au secteur dans sa globalité. Le conflit social n'est par ailleurs pas éteint et d'aucuns parmi lesquels Latribune.fr imaginent qu'ils ne seront pas nombreux à se bousculer au portillon au vu de nouveaux troubles qui apparaissent inévitables à moyen voire à court terme.

Le site Internet économique cite toutefois plusieurs personnalités dont les profils pourraient intéresser le conseil d'administration d'Air France-KLM, qui a d'ores et déjà engagé la préparation d'un plan de succession.

Selon ses informations, Fabrice Brégier, actuel PDG d'Airbus, est dans les petits papiers de ce dernier, ce qui se défend au vu des très bons résultats commerciaux qu'enregistre l'avionneur. 'Déjà candidat en 2011, lors de la succession de Pierre-Henri Gourgeon à la tête d'Air France, il avait impressionné le comité de nominations lors de son audition', rappelle Latribune.fr.

Ancien de la maison et de Lufthansa, Thierry Antinori, aujourd'hui Executive vice-président Chief commercial officer d'Emirates, pourrait lui aussi être approché, au même titre que Philippe Boisseau, qui vient de quitter Total et fut un temps pressenti pour prendre les rênes du géant pétrolier après la disparition de Christophe de Margerie, auquel Patrick Pouyanné a finalement succédé.

Directrice générale déléguée de la SNCF après son départ d'Air France, Florence Parly figurerait également dans la 'shortlist' du conseil d'administration d'Air France-KLM, tout comme Alexandre Bompard, PDG de la Fnac, lequel aurait toutefois adressé une fin de non-recevoir.

D'autres sources évoquées par Latribune.fr citent par ailleurs Guillaume Pepy, président du directoire de la SNCF, et Nicolas Dufourq, directeur général de Bpifrance, mais l'un et l'autre ne seraient pas aussi bien placés que les Brégier, Antinori et consorts.

Reste l'option interne, toujours envisageable. Actuel PDG d'Air France, Frédéric Gagey devrait être sondé. Ancien pilote devenu directeur général délégué et président de Hop !, qu'il est en train de redresser en toute discrétion, Lionel Guérin pourrait enfin mettre tout le monde d'accord. 'En 2011, après les auditions des prétendants, le comité de nominations l'avait mis en deuxième position après Fabrice Brégier, devant Alexandre de Juniac', souligne en outre Latribune.fr.

Et si c'était lui ?

(G.D.)


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant