Air France-KLM hésite à secourir Alitalia

le
0
Le groupe doit réunir lundi un conseil d'administration pour évoquer la recapitalisation de la compagnie italienne.

Une compagnie aérienne malade est-elle la mieux placée pour voler au secours d'une compagnie amie sous assistance respiratoire?

Lundi, les administrateurs du groupe Air France-KLM qui détient une participation de 25 % dans Alitalia - ce qui en fait l'actionnaire de référence - se réunissent pour plancher sur la stratégie à mettre en œuvre dans les prochains mois vis-à-vis de la compagnie italienne. Depuis 2008, Jean-Cyril Spinetta PDG du groupe Air France-KLM jusqu'à l'été dernier, imaginait un avenir commun avec Alitalia. Mais au fil des années, la situation financière des deux entreprises s'est détériorée. Au premier trimestre, l'italienne a perdu 157 millions d'euros. En 2012, elle avait enregistré une perte nette de 280 millions d'euros. Sa dette dépasse aujourd'hui un milliard d'euros.

De son côté, le groupe Air France-KLM, ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant