Air France-KLM fait durer le suspense chez Alitalia

le
0
Le gouvernement italien a lancé un plan d'urgence, mais compte sur un partenaire étranger pour sauver la compagnie.

Comme toujours, Alitalia parvient à se tirer in extremis des situations de crise. Vendredi encore, les administrateurs d'Alitalia se sont réunis à Rome pour examiner le plan de sauvetage mis au point la veille par le gouvernement italien. Les représentants d'Air France-KLM - qui détient 25 % du capital - l'ont approuvé même s'ils ont décidé de rester en marge de l'opération.

En résumé, une augmentation de capital de 300 millions d'euros devrait être avalisée. Elle marque l'entrée de la Poste italienne, et donc le retour de l'État, parmi les principaux actionnaires de la compagnie en apportant 75 millions d'euros. Par ailleurs, un consortium de banques va débloquer une ligne de crédit de 200 millions d'euros. Un dispositif d'urgence déclenché pour éviter la faillite de l'entreprise déjà mise sous respiration artificielle il y a quatre ans.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant