Air France-KLM commande 25 Airbus A350

le
0
AIR FRANCE-KLM COMMANDE 25 A350
AIR FRANCE-KLM COMMANDE 25 A350

par Gilles Guillaume

LE BOURGET (Reuters) - Air France-KLM, qui dit préparer l'avenir malgré ses difficultés financières, a officialisé mercredi au salon du Bourget une commande de 25 Airbus A350-900, une transaction négociée de longue date qui a failli échouer en raison d'un différend avec Rolls-Royce, le fournisseur des moteurs.

La commande, qui s'accompagne d'une option pour 25 avions supplémentaires, représente 7,2 milliards de dollars (5,4 milliards d'euros) au prix catalogue, purement indicatif. Les premiers appareils seront livrés à partir de 2017.

Cette première commande au Bourget pour le nouvel appareil vedette d'Airbus est la confirmation d'un projet remontant à septembre 2011, le litige sur la maintenance des moteurs entre Air France-KLM et Rolls-Royce étant en passe d'être aplani.

Les A350 viendront s'ajouter aux Boeing Dreamliner livrables à KLM à partir de 2015.

"Cela montre que malgré les difficultés auxquelles Air France-KLM est confronté, nous sommes suffisamment en bonne santé pour être en mesure de préparer le renouvellement de notre flotte long-courrier", a déclaré à la presse le PDG d'Air France Alexandre de Juniac, qui deviendra le 1er juillet PDG de l'ensemble du groupe franco-néerlandais.

Air France-KLM a précisé dans un communiqué que ces acquisitions étaient "dimensionnées pour être financées par le cash-flow opérationnel du groupe à partir de 2016".

A plus court terme, Alexandre de Juniac a estimé qu'il serait prêt à présenter en septembre les mesures de restructuration envisagées dans les activités court et moyen-courrier de la compagnie Air France.

"Les discussions sont en cours. Je respecterai mon calendrier", a-t-il dit à Reuters à ce sujet, en marge de la cérémonie de signature.

Des sources industrielles ont indiqué à Reuters que l'annonce cette semaine au Bourget de la commande d'A350 par Air France-KLM avait failli échouer en raison des désaccords sur la maintenance des moteurs, la compagnie aérienne voulant conserver cette activité en interne alors que les motoristes recherchent de plus en plus des contrats clé en main facturés à l'heure.

Dans le cadre d'un protocole d'accord, Air France-KLM a obtenu de conserver en interne cette maintenance, et si elle opte pour l'offre de service de Rolls-Royce, le britannique s'engage à externaliser l'activité dans les ateliers d'Air France-KLM.

Air France achète traditionnellement ses moteurs à General Electric, concurrent américain du britannique, mais l'A350 est équipé exclusivement de moteurs Rolls-Royce Trent XWB.

Avec Maria Sheahan, édité par Dominique Rodriguez

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant