Air France-KLM: 2 candidats à la présidence se détacheraient

le
0

(CercleFinance.com) - Annoncé le 5 avril dernier, le départ prochain du PDG d'Air France-KLM Alexandre de Juniac, lequel prendra la direction générale de l'IATA (Association du transport aérien international) début août, ouvre une période d'incertitudes et de spéculations quant à sa succession. D'après les informations des Echos, 2 favoris se détachent à ce stade de la 'compétition'.

'Afin de pouvoir présenter un candidat à la prochaine Assemblée générale du groupe, le 19 mai prochain, le comité de nomination devrait proposer au moins un nom au conseil d'administration du 3 mai. Au vu de la complexité du processus et des tensions qu'il suscite, un report de la décision au-delà de l'Assemblée générale n'est cependant pas à exclure', explique le site Internet du quotidien économique, selon lequel Jean-François Cirelli, ci-devant patron de Gaz de France et ancien numéro 2 de GDF Suez, ainsi que l'actuel PDG de Transdev Jean-Marie Janaillac ont les faveurs des pronostics.

Approchés, le PDG de la SNCF Guillaume Pepy, son homologue d'Airbus Fabrice Brégier et l'actuel numéro 2 d'Emirates Thierry Antinori auraient quant à eux d'ores et déjà opposé une fin de non-recevoir à ce poste particulièrement exposé.

'Au moins 2 cabinets de chasseurs de têtes - Spencer Stuart et Progress - ont également été mandatés', précise Les Echos, qui souligne que les susnommés Jean-François Cirelli et Jean-Marie Janaillac répondent à tous les critères, à savoir 'être français et extérieur au groupe Air France-KLM, tout en ayant l'expérience de la conduite d'une grande entreprise et un savoir-faire en matière de dialogue social'.

Et de poursuivre: 'tous 2 seraient aussi susceptibles d'accepter un poste très exposé, pour une rémunération inférieure de moitié à la moyenne des PDG de grandes entreprises et bien loin des millions touchés par les autres présidents de compagnies aériennes.'

Parmi les atouts dont Jean-François Cirelli, énarque plutôt marqué à droite, peut se targuer, sa réputation d'homme de dialogue à même de tisser des liens avec les syndicats. De son côté, Jean-Marc Janaillac a à son crédit d'avoir su redresser Transdev, une bonne gestion de la crise de la SNCM ainsi qu'une expérience dans le transport aérien, lui qui fut numéro 2 de feu AOM entre 1997 et 2000.

Il reste que l'émergence d'un troisième candidat n'est pas exclue d'après Les Echos. 'En fin de semaine dernière, une candidature de la directrice de cabinet de Manuel Valls, Véronique Bédague, semblait ainsi sérieusement envisagée', détaille le quotidien économique. Cette candidature ne serait toutefois pas d'actualité, assure Matignon.

C'est moins évident en revanche concernant Frédéric Gagey, actuel PDG d'Air France, et le patron de Hop ! Lionel Guérin, qu'il a redressé et dont Latribune.fr a récemment rappelé qu''en 2011, après les auditions des prétendants, le comité de nominations l'avait mis en deuxième position après Fabrice Brégier, mais devant Alexandre de Juniac'.

Et si c'était lui ?

(G.D.)


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant