Air France informe ses pilotes de la fermeture des bases de province

le
1
Éric Schramm, directeur général adjoint des opérations aériennes d'Air France, met un point final aux bases de province.
Éric Schramm, directeur général adjoint des opérations aériennes d'Air France, met un point final aux bases de province.

Dans une lettre envoyée jeudi après-midi aux pilotes d'avions moyen-courriers, Éric Schramm, directeur général adjoint des opérations aériennes d'Air France, met un point final aux bases de province. Dans ce document que Le Point a pu consulter, le patron des pilotes explique que, depuis plusieurs mois, des négociations sont en cours avec les syndicats pour tenter de maintenir des pilotes, environ 500, basés en province. Aucun accord n'a pu être trouvé, d'où l'arrêt de ces détachements fin octobre avec la mise en service du programme d'hiver des vols. Air France avait inauguré en octobre 2011 sa première base de province à Marseille, puis au printemps suivant à Nice et Toulouse. Moyennant une hausse de salaire de 12,5 % et un nombre de jours de repos mensuel porté à 13, la productivité des pilotes ainsi basés en province augmentait quand même de 25 %, car ils étaient mieux employés. La baisse globale des coûts attendue par la compagnie était de 15 %, les avions volant plus eux aussi. Mais les recettes n'ont pas suivi. Si, en plein été, certaines lignes arrivaient à l'équilibre financier, le remplissage moyen des avions ne dépassait pas 65 % alors que 85 % sont nécessaires pour espérer sortir du rouge. À condition aussi que le prix des billets ne soit pas bradé. Précisons que six mois à un an ont été nécessaires à la compagnie nationale pour lancer ces lignes vers l'Europe au départ de Nice, Marseille ou Toulouse. Les...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • C177571 le dimanche 17 mai 2015 à 16:00

    Tapis rouge pour ministre rose!!!!