Air France : fin de la grève, 60 % des vols assurés ce lundi

le
13
Air France : fin de la grève, 60 % des vols assurés ce lundi
Air France : fin de la grève, 60 % des vols assurés ce lundi

Après une grève historique de quatorze jours à Air France, le syndicat majoritaire des pilotes (SNPL) a annoncé dimanche à la mi-journée la fin du mouvement. Cette sortie de crise se fait toutefois sans accord avec la direction de la compagnie pour qui la priorité est désormais de reconquérir les passagers et de retrouver une cohésion au sein de l'entreprise.

Pour les passagers, le trafic devrait reprendre progressivement. «Les vols d'ores et déjà annulés dimanche 28 et lundi 29 septembre resteront annulés» a indiqué la compagnie dans un communiqué. Dans une brève allocution à la presse le PDG du groupe, Alexandre de Juniac a présenté ses excuses aux clients, «et à tous les voyageurs pénalisés par cette grève». Air France prévoit par ailleurs d'assurer près de 60% de ses vols lundi a indiqué la compagnie dans un communiqué. 

«Le retour à la normale s'effectuera progressivement sur 2 à 3 jours en raison de contraintes opérationnelles et réglementaires», précise-t-elle, soulignant notamment que les avions ayant été immobilisés plusieurs jours, «des vérifications obligatoires sont nécessaires avant une reprise de l'activité». «Des adaptations et des perturbations de dernière minute ne sont pas à exclure», ajoute toutefois Air France, qui recommande à ses clients de vérifier que leur vol n'est pas annulé avant de se rendre à l'aéroport.

La direction réaffirme que Transavia reste vital

La sortie de grève n'a pas été accompagnée d'un accord entre les représentants des syndicats de pilotes et la direction. Les pilotes d'Air France, qui réclamaient un contrat unique pour les pilotes d'Air France et de Transavia, la filiale low cost du groupe, n'ont pas obtenu gain de cause. La direction a abandonné le projet de Transavia Europe, mais a maintenu l'emploi des pilotes «aux conditions d'exploitation et de rémunération de Transavia France».

Le porte-parole du SNPL, qui a annoncé à la ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mark92 le lundi 29 sept 2014 à 01:30

    Pas rassurant avec des équipages et des avions cloués au sol depuis 15 jours.

  • bjpaul le dimanche 28 sept 2014 à 21:14

    Avec un gouvernement populaire ( je parle là ,pour être clair, du Parti de gauche) les pilotes seraient présentés devant un tribunal du peuple pour atteinte grave au Pays .

  • monjohn le dimanche 28 sept 2014 à 18:15

    Et qui va régler la facture? Les usagers?

  • alc2855 le dimanche 28 sept 2014 à 15:46

    Retour à la normale ? Il n'y a jamais rien eu de normal chez Air France. Un ramassis de feignasses payé à faire le beau en costard. Vivement que cette boîte coule et que ses salariés retrouvent un vrai travail dans une vraie compagnie.

  • supersum le dimanche 28 sept 2014 à 15:31

    A se demander pourquoi le ministre des transports à lâcher le PDG d'air france, il n'y aurait pas un couac de dégonflés quelque part ?

  • Gary.83 le dimanche 28 sept 2014 à 15:15

    Manolo se félicite d'avoir perdu autant de pognon !! l'état est à 18% dans air France !! c'est pas grave c'est not pognon qui fout le camp encore !! mais Manolo est contantmieux !!

  • supersum le dimanche 28 sept 2014 à 14:45

    Trop tard de toute façon easyJet en profite pour faire de la pub, ils ont bien raison

  • kenshir1 le dimanche 28 sept 2014 à 14:44

    En tant que personnel au sol, nous avons donné beaucoup. 8000 départ en PDV depuis 4 ans soit près de 20% des effectifs sol. gel des salaires pendant 3 ans et cela va continuer, 11 jours de congés en moins, gel des promotions, travail en plus du fait des départs non remplacés.Les PNT n'ont rien donné. ne comptez pas sur nous pour faire des efforts supplémentaires car se sera la révolution. Les PNT doivent assumer leurs erreurs, leurs caprices de petits enfants gâtés et passer à la caisse.

  • supersum le dimanche 28 sept 2014 à 14:44

    Ces feignasses reviennent dans le droit chemin comme quoi il ne fallait rien céder

  • knbskin le dimanche 28 sept 2014 à 14:43

    Non, pascalcs, l'"autre siècle", c'était celui de Didier Daurat, Mermoz, Guillaumet, Saint-Ex ! Celui des pionniers et des héros de l'Aéropostale. Leurs héritiers aujourd'hui sont une bande de petits bourgeois privilégiés, abrités derrière une ligne Maginot statutaire ... A l'image de tous les politiques surnuméraires, fonctionnaires inutiles et autres planqués ! :(