Air France, fin de grève en vue ?

le
0

Le P-DG d'Air France propose de reprendre les négociations après les élections professionnelles, dans un contexte plus propice au dialogue.
Le P-DG d'Air France propose de reprendre les négociations après les élections professionnelles, dans un contexte plus propice au dialogue.

 

Avec le report à décembre de la négociation avec les syndicats de pilotes sur le périmètre et les contrats de travail de Transavia, un point de blocage semble sauter à Air France et il pourrait permettre aux deux parties de sortir de la crise. Les fins de grève sont souvent difficiles et il faut éviter qu'il y ait un vainqueur et un vaincu. Alexandre de Juniac, P-DG d'Air France KLM, et Frédéric Gagey, P-DG d'Air France, doivent expliciter leurs propositions en début d'après-midi ce lundi. Le SNPL, que nous avons interrogé, n'a pas répondu.

Déjà, au cours des rencontres de la semaine passée, Air France avait proposé au Syndicat national des pilotes de ligne, majoritaire, que Transavia Europe, la nouvelle structure low cost du groupe franco-hollandais, s'interdise de desservir la France et les Pays-Bas. Ainsi, Air France KLM n'aurait pu délocaliser de l'activité, la grande crainte du SNPL, mais aurait été contrainte de créer de nouvelles liaisons aériennes, donc de créer de l'emploi sans délocaliser.

Surenchère syndicale

La proposition n'avait pas eu d'écho immédiat, mais on sait que cette grève se déroule dans un contexte de surenchère syndicale. Les élections professionnelles auront lieu en mars prochain. Aussi est-il peut-être urgent d'attendre, d'autant plus que le SNPL a reçu un récent carton jaune en perdant le siège au conseil d'administration de la compagnie au profit du Spaf, l'autre syndicat de pilotes. Les...

Lire la suite sur Le Point.fr


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant