Air France et sa filiale Cityjet jugés pour travail dissumulé

le
0
Condamné en 2012 pour travail dissimulé, Cityjet conteste la décision en appel aux côtés de sa maison mère Air France, également condamnée pour complicité. La décision sera rendue ce mardi.

Moins d'une semaine après la lourde condamnation de Ryanair à 10 millions d'euros de dommages et intérêts pour travail dissimulé sur sa base de Marseille, c'est au tour de CityJet, filiale de la compagnie Air France, de passer devant le juge pour les mêmes motifs. Condamnés en première instance à 100.000 euros d'amende chacune, CityJet et Air France ont formé un recours devant la Cour d'appel de Paris qui rendra sa décision ce mardi.

Les PDG des deux compagnies, Mickaël Collins pour CityJet et Jean-Cyril Spinetta à cette époque pour Air France, avaient été également condamnés à 15.000 euros d'amende chacun. Au civil, Air France et son ex-PDG avaient été condamnés à verser solidairement quelque 2000 euros de dommages et intérêts à 21 salariés de la filiale. CityJet et...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant