Air France-Environ 25% des pilotes mobilisés pour la grève-PDG

le
0
    PARIS, 11 juin (Reuters) - Environ 25% des pilotes d'Air 
France  AIRF.PA  participaient samedi à un mouvement de grève 
pour défendre leurs rémunérations, et non pas 70% comme 
l'affirme le principal syndicat de pilotes, a assuré le PDG de 
l'entreprise, Frédéric Gagey. 
    La compagnie aérienne prévoit d'assurer plus de 80% de ses 
vols samedi malgré la grève des pilotes prévue jusqu'à mardi 
inclus. Elle prévoit un programme équivalent pour dimanche.  
    "J'ai entendu ce matin le président du SNPL (Syndicat 
national des pilotes de ligne, majoritaire, NDLR) dire qu'il y 
avait 70% des pilotes en grève, ce n'est pas du tout le cas, 
notre estimation aujourd'hui est que 25% des pilotes participent 
à ce mouvement", a déclaré Frédéric Gagey sur RTL.  
    "Aujourd'hui, on fera 80% du programme : 90% des vols du 
long-courrier et environ 85% des vols sur le moyen-courrier", 
a-t-il ajouté. "Toutes les équipes d'Air France (...) sont 
totalement mobilisées pour limiter l'impact de cette grève." 
    Le SNPL Air France, qui se dit disposé à négocier, et 
regrette un "échec du dialogue social" au sein la compagnie 
aérienne, a de son côté comptabilisé environ 70% de grévistes.  
    "Notre mobilisation est bonne", a déclaré à Reuters son 
porte-parole, Emmanuel Mistrali.  
    "Plutôt que de discuter du pourcentage de grévistes, nous 
préfèrerions être à une table de négociations avec Frédéric 
Gagey", a-t-il ajouté.  
    Sur RTL, le PDG d'Air France a assuré que sa porte était, 
par définition, "toujours ouverte". "Mais je ne négocierai pas 
l'innégociable", a-t-il ajouté. "Air France progresse (...) 
cessons de toujours gâcher la fête." 
    Il a par ailleurs déploré un mouvement de grève qui débute 
"juste au moment où s'organise" l'Euro de football, un 
"événement heureux pour la France". 
    "Franchement, c'est pas une belle idée", a-t-il dit.  
    Frédéric Gagey avait fait savoir dès jeudi qu'une attention 
particulière serait portée aux vols liés à des matches de 
l'Euro. 
    Air France évalue à environ cinq millions d'euros par jour 
l'impact de la grève. Les deux semaines d'arrêts de travail des 
pilotes en septembre 2014 contre un projet de développement 
européen de la low cost Transavia avait coûté plus de 400 
millions d'euros à la compagnie. 
 
 (Chine Labbé) 
 

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant